Lubrizol : la mairie de Rouen ouvre une enquête interne sur le nettoyage des cours d'écoles

Lubrizol : la mairie de Rouen ouvre une enquête interne sur le nettoyage des cours d'écoles
Une école à Rouen, le 27 septembre 2019.

publié le vendredi 04 octobre 2019 à 13h40

Les établissements ont été nettoyés depuis, assure la mairie, qui parle tout de même de "dysfonctionnement".

Après avoir été alertée, la mairie de Rouen a ouvert une enquête administrative interne sur le nettoyage des cours d'école de la commune dans le sillage du spectaculaire incendie de l'usine Lubrizol, rapporte Paris Normandie jeudi 3 octobre. Certains établissements n'auraient été que partiellement nettoyés le 27 septembre dernier, au lendemain du sinistre.


La mairie souhaite faire "toute la lumière sur ce dysfonctionnement", assure-t-elle dans un communiqué. La municipalité assure toutefois que sur les treize écoles concernées "dans ces cours, aucune trace de suie ou de résidu de l'incendie n'avait été observé lors de l'état des lieux visuel réalisé par les agents de la ville avant la réouverture lundi."

Par ailleurs, l'ensemble des établissements auraient été nettoyés complètement avant l'accueil des enfants jeudi 3 octobre.


"Forte odeur d'hydrocarbures dans le centre-ville de Rouen ce matin, a indiqué vendredi matin, France 3 Normandie sur Twitter. Pas l'odeur 'œuf pourri' de gaz mercaptan, mais hydrocarbures". Le média indique également que des établissements scolaires sont d'ailleurs fermés, à cause de ces odeurs.


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.