Lubrizol : des riverains dénoncent une arnaque de laboratoires d'analyse de l'air

Lubrizol : des riverains dénoncent une arnaque de laboratoires d'analyse de l'air
L'usine Lubrizol à Rouen, le 27 septembre 2019.

Orange avec AFP-Services, publié le mercredi 09 octobre 2019 à 08h26

La préfecture assure n'avoir mandaté aucune entreprise pour analyser l'air.

Des habitants de Seine-Maritime ont été contactés par des laboratoires prétendument mandatés par la préfecture pour effectuer des analyses de l'air après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, rapporte franceinfo mercredi 9 octobre. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a ouvert une enquête pour "démarchage abusif".


Les riverains ont été contactés juste après l'incendie, indique franceinfo, par des laboratoires qui se disaient mandatés par la préfecture pour effectuer des prélèvements afin de mesurer la qualité de l'air. Prélèvements qui leur ont été facturés.

"Les services publics ne font pas de démarchage et nous n'avons pas mandaté de laboratoire pour faire des analyses chez les particuliers et encore moins en faisant payer les citoyens de Rouen ou des communes avoisinantes", a assuré Gaëtan Rudant, de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte).


Les consommateurs qui s'estiment victimes de prélèvement abusif ont 14 jours pour se rétracter, rappelle franceinfo, qui met en garde contre une autre arnaque : des entreprises qui démarchent les riverains pour récupérer des morceaux de tôle en fibrociment (contenant de l'amiante), emportés par l'incendie. Une seule entreprise a été mandatées pour collecter ces matériaux.

En cas de doute, le gouvernement a mis en place un numéro vert pour répondre aux questions sur les conséquences de l'incendie de Lubrizol : 0800 009 785.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.