Lourdes : le pèlerinage du 15-Août sous haute-surveillance

Lourdes : le pèlerinage du 15-Août sous haute-surveillance
300 policiers, gendarmes et militaires seront mobilisés (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le lundi 14 août 2017 à 11h11

Près de 25.000 fidèles sont attendus dans la ville pour les fêtes de l'Assomption.

Cette année encore, le pèlerinage de l'Assomption est sous haute surveillance. Durant toute la période des festivités, 300 policiers, gendarmes et militaires seront mobilisés.

Une trentaine d'entre eux sera disposée au sein même du Sanctuaire, pendant que les autres sécuriseront ses abords immédiats et les accès à la ville, rapporte France Bleu Béarn.



Des barrages sont également mis en place pour filtrer les véhicules et dissuader toute tentative d'attaque bélier. Contrairement aux années précédentes, seules 3 des 12 entrées au Sanctuaire seront ouvertes, les portes Saint-Michel, Saint-Joseph et celle de la route de Pau. Il y aura des fouilles de sacs à chaque entrée.

UNE SURVEILLANCE JUSQUE DANS LES AIRS

"Il n'y a pas de raisons de minorer le dispositif de sécurité par rapport à l'an dernier. Lourdes n'est pas particulièrement ciblée mais sur tout le territoire national, la menace reste élevée et diffuse, explique Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, dans La Dépêche.

La surveillance s'effectue aussi dans les airs, comme le révèle Le Parisien. Un avion effectue en effet des rotations au-dessus de la ville. Pour une discrétion maximale, l'avion est un petit appareil, loué dans un aéroclub de la région. Il a déjà été utilisé pour prendre en filature des trafiquants de drogue, en route vers l'Espagne.

La sécurité ne doit pas être vue comme une gêne par les pèlerins, mais comme une possibilité de mieux vivre leur démarche. Je pense que ça ne les repousse pas, au contraire, car ils se savent dans un lieu de paix et de sérénité", estime le père Cabes, recteur du Sanctuaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.