Lot-et-Garonne : les recherches s'intensifient pour retrouver la trace d'une météorite

Lot-et-Garonne : les recherches s'intensifient pour retrouver la trace d'une météorite ©Panoramic (photo d'illustration)

, publié le mardi 02 mars 2021 à 17h00

Comme le rapporte France 3 Occitanie, une météorite a été aperçue dans le ciel samedi 27 février avant d'atterrir dans le secteur d'Aiguillon (Lot-et-Garonne). Les scientifiques tentent de la retrouver et demandent même l'aide de la population locale.

Tout le monde veut savoir où elle se trouve. Selon les informations de France 3 Occitanie, une météorite a traversé le ciel du Gers samedi 27 février vers 22h43 avant d'échouer aux alentours d'Aiguillon dans le Lot-et-Garonne. C'est le réseau FRIPON (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network), soutenu par l'Observatoire de Paris, qui a observé le passage de ce point bleu précédé par une gerbe orange.


Un événement qui n'aurait duré que cinq secondes seulement, la météorite se déplaçant à plus de 75 000 km/h. Désormais, les scientifiques cherchent à mettre la main sur le fameux caillou. Pesant 500 grammes à l'origine, il ne dépasserait pas 150 grammes désormais. C'est le réseau participatif Vigie-Ciel qui s'en occupe. Soutenu par le Muséum National d'Histoire Naturelle, il a été fondé pour rester à l'affût des météores : les repérer, estimer leur impact et retrouver leur trace.

Appel à la population

Si Vigie-Ciel s'empresse d'essayer de retrouver la météorite, le réseau demande l'aide de toutes les personnes pouvant être utiles aux recherches. « Nous allons prendre contact avec les mairies, les habitants, les propriétaires des terrains concernés et même les écoles. L'objectif est de les faire participer, car ils ont plus de chances de trouver ce caillou que nous à 2,3 ou même 10 », confie Mickaël Wilmart, relais du réseau participatif Vigie-Ciel, à France 3 Occitanie.

Partout dans les environs d'Aiguillon, les habitants sont appelés à garder l'œil ouvert et rester attentif. L'objet ressemble à un caillou de la taille d'une noix ou d'un abricot maximum. « Il a un aspect très noir, du fait de la combustion à son entrée dans l'atmosphère. Sa face est plane, il ne présente pas d'arêtes émoussées et quand on le ramasse, on peut avoir l'impression qu'il est un peu lourd pour sa taille », décrit Mickaël WIlmart. Il explique aussi que s'il est retrouvé, il faut le prendre avec des gants sans rien verser dessus et le placer dans un sac plastique, à l'abri de tout.

Si quelqu'un dispose d'une information, il doit contacter l'association « A Ciel Ouvert » à la Ferme des étoiles de Fleurance, FRIPON ou bien directement Mickaël Wilmart sur son adresse mail : mickaelwilmart@fermedesetoiles.fr. Cette roche pourrait aider à comprendre « la formation du système solaire » mais aussi « donner peut-être des indices sur l'apparition de la vie ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.