Lot-et-Garonne : la mystérieuse météorite reste introuvable

Lot-et-Garonne : la mystérieuse météorite reste introuvable  ©Panoramic

, publié le dimanche 07 mars 2021 à 11h42

C'est une véritable chasse au trésor qui se déroule depuis samedi 6 mars, pour tenter de retrouver la mystérieuse météorite, tombée une semaine plus tôt dans le Lot-et-Garonne. Pour l'heure, elle demeure introuvable.

 

Qui n'a jamais rêvé de pouvoir un jour tenir dans la paume de sa main un morceau de météorite ? Cela pourrait vous arriver, si vous vivez dans le Lot-et-Garonne. Samedi 27 février, une météorite "grande comme un abricot", indique France 3, s'est "écrasée" près d'Aiguillon, à 30 km d'Agen.  



Un grand nombre de caméras scientifiques ont identifié sa trajectoire, notamment celles de l'observatoire de la Ferme des Étoiles, installé à Mauroux, dans le Gers. Mais les recherches sont laborieuses, car le terrain est immense et accidenté. 

Un travail fastidieux mais très important 

François Colas, astronome à l'Observatoire de Paris, directeur de recherche au CNRS et responsable du réseau Fripon, un maillage de caméras installées tous les 100 km, tenait à participer à la battue, relate de son côté France bleu. Le lieu des recherches, quelques kilomètres carrés près d'Aiguillon, entre Casteljaloux et Agen, n'a été dévoilé que tardivement. L'objectif : éviter une participation excessive, en période de pandémie.  

Mais, pour espérer retrouver cette météorite, qui représente "un vrai intérêt scientifique", l'appui du public est indispensable, juge François Colas. "Pour faire de la science, nous avons de la matière fraîche, la météorite est dans l'état dans lequel elle était dans l'espace. Pas du tout altéré. Nous, c'est ça qu'on cherche, pour l'étudier en laboratoire. On trouve beaucoup de météorites qui proviennent des déserts, mais qui sont tombées il y a plusieurs milliers voire millions d'années et donc fatalement détériorées." 

Ce projet a attiré de nombreux passionnés non-initiés. "C'est l'occasion de participer à quelque chose de plus grand que nous, de participer à la recherche scientifique d'une manière générale", résume un bénévole, interviewé par France info. Dimanche matin, l'objet céleste n'avait toujours pas été retrouvé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.