Lot : 65 mairies fermées pour dénoncer les relations tendues avec l'État

Lot : 65 mairies fermées pour dénoncer les relations tendues avec l'État
La ville médiévale de Rocamadour (Lot) en septembre 2015.

Orange avec AFP, publié le lundi 07 mai 2018 à 15h46

Rocamadour, Floirac, Saint-Céré ou Bretenoux... Plusieurs élus du Lot ont décidé de fermer leurs mairies ce lundi 7 mai pour dénoncer leurs relations avec les services de l'État et "exprimer leur inquiétude pour l'avenir de leurs collectivités".

Quelque 65 mairies devaient ainsi rester closes, selon le décompte réalisé par La Dépêche du Midi. Outre cette grève administrative, les élus issus des 79 communes que compte cette communauté de communes demandent "l'instauration d'un véritable dialogue de confiance et d'un partenariat constructif avec les services de l'État", peut-on lire sur le site de la Communauté de communes des Causses et Vallée de la Dordogne (Cauvaldor).

"Les services de l'État s'érigent trop souvent en censeurs"

À une très grande majorité, ils se sont prononcés lors d'un Conseil communautaire pour une "non-participation aux réunions organisées par la Préfecture, les Sous-préfectures ou les services de l'État", ainsi que pour une "suspension de l'exercice de certaines compétences".

Située au nord du département du Lot, la communauté qui compte dans ses rangs des villes comme Rocamadour, Floirac, Saint-Céré ou Bretenoux, font part d'"une certaine lassitude de devoir se battre de manière quasi permanente avec les services de l'État qui, au lieu d'accompagner positivement leurs initiatives de développement, s'érigent trop souvent en censeurs".

Ces services, déplorent les élus de la communauté, "bloquent, par leurs exigences démesurées, les projets qu'ils souhaitent mettre en œuvre dans l'intérêt du territoire et des habitants". Ils demandent en conséquence "l'instauration d'un véritable dialogue de confiance et d'un partenariat constructif avec les services de l'État".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.