Loiret : une femme égorgée retrouvée dans une scène d'incendie, son mari en garde à vue

Loiret : une femme égorgée retrouvée dans une scène d'incendie, son mari en garde à vue
Un commissariat (illustration)

, publié le vendredi 16 août 2019 à 13h22

Le mari demeure donc le principal suspect, a estimé l'adjoint du procureur de la République d'Orléans.

Un homme de 22 ans est soupçonné d'avoir égorgé sa femme avant de maquiller le crime en incendiant leur appartement, situé à Malesherbes, dans le nord du Loiret, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Interpellé, l'homme devrait être présenté vendredi à un juge d'instruction à Orléans, après l'ouverture d'une information judiciaire par le parquet pour "meurtre sur conjoint et destruction volontaire par incendie".

Dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 août, l'homme était sorti indemne, avec son bébé de 3 mois, de l'incendie qui a ravagé l'appartement qu'ils occupaient avec son épouse. Âgée de 22 ans elle aussi, cette dernière avait été découverte sans vie, sur son lit. 

Selon l'autopsie pratiquée jeudi à l'institut médico-légal de Tours, la jeune femme est "morte d'une hémorragie massive et a été égorgée", a précisé Alain Leroux, adjoint du procureur de la République d'Orléans. "Aucun autre élément ne permet de découvrir l'intervention d'un tiers. Le mari demeure donc le principal suspect", a précisé encore le magistrat. "Le pire dans cette histoire, c'est le mutisme du mari. Nous espérons que le juge d'instruction a réussi à le faire parler" a t-il encore ajouté.



Toujours présumé innocent, le jeune homme est en effet resté silencieux jusqu'à présent, se contentant de nier les faits. L'arme du crime, malgré le travail des gendarmes de la section de recherches d'Orléans, n'a pas été retrouvée.

Le bébé du couple, âgé d'à peine trois mois, a quant à lui été placé par les services sociaux. Le couple s'était installé en début d'année dans cette petite ville du Loiret et n'était pas connu de la gendarmerie locale.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.