Loiret : un Mirage 2000 perd une bombe d'exercice, deux blessés

Loiret : un Mirage 2000 perd une bombe d'exercice, deux blessés
Un avion de chasse de l'armée de l'Air a perdu une bombe d'exercice F4 ce mardi au-dessus du Loiret.

, publié le mardi 10 avril 2018 à 21h30

Un Mirage 2000 de l'armée française a perdu une bombe "inerte" lors d'un exercice de vol ce mardi 10 avril, rapporte France Bleu. La munition a blessé deux personnes en tombant sur l'usine d'un sous-traitant automobile à Nogent-sur-Vermisson (Loiret).

Ces "emports d'exercice", composés de métal et de plastique, sont dénués de toute charge explosive.

Ils sont tombés vers 15h20 ce mardi alors que l'avion de chasse rejoignait Nancy (Meurthe-et-Moselle), a précisé à la radio locale le porte-parole de l'armée de l'Air, le colonel Olivier Celo.

"Un accident rarissime"

"Deux avions de chasse de l'armée sont passés, on a entendu un gros boum", a expliqué un témoin à la radio. "La détonation a été relativement forte, elle a dépassé le bruit des deux avions qui passaient. On a vu arriver les pompiers et les gendarmes. Au départ, les gendarmes nous ont demandé de fermer le site, avant de nous dire que ce n'était pas la peine, qu'il n'y avait rien d'urgent".



Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est l'ogive, c'est-à-dire la tête de la bombe, qui se serait détachée. Un accident "rarissime" a précisé le colonel Olivier Celo, en présentant les excuses de l'armée aux blessés et à leur famille. Le procureur du parquet militaire de Paris a diligenté une enquête judiciaire, confiée à la gendarmerie de l'Air. Une enquête technique a par ailleurs été ouverte par le Bureau enquête accident Défense (BEAD).



Les deux salariés de l'usine blessés sont en "urgence relative", mais leurs jours ne sont pas en danger. Les 600 salariés de l'usine touchée ont dû être évacués. Une cellule psychologique va être mise en place mercredi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.