Loire-Atlantique : une rave-party sauvage malgré l'interdiction des rassemblements

Loire-Atlantique : une rave-party sauvage malgré l'interdiction des rassemblements
(Photo d'illustration)

, publié le samedi 12 septembre 2020 à 16h05

Des milliers de personnes ont pris place au lieu-dit les Vallées, dans la commune de Basse-Goulaine, dans la nuit de vendredi à samedi.


Des milliers de "teufeurs" ont commencé à affluer vers 1 heure du matin sur le périphérique, note Ouest-France, qui ajoute que les chemins d'accès aux terrains étaient fermés mais ont été ouverts par les teufeurs, qui se sont créé des parkings.

Par précaution, un seul mur du son a été installé, car d'aucuns craignent de voir leur matériel saisi. Sur place, des journalistes ont constaté un respect peu scrupuleux des règles de distanciation et la quasi-absence de port du masque. Pourtant, des forces de l'ordre se trouvent sur les lieux. En effet, l'Escadron départemental de la sécurité routière (EDSR) et les agents de la Brigade de recherche et d'intervention ainsi que des douanes sont sur place. Le dispositif comprend également un hélicoptère de la gendarmerie.


Les forces de l'ordre sont là pour sécuriser la mairie et mettre en place des accès de secours afin d'éviter que la foule s'éparpille et que des véhicules stationnent n'importe où.

Dans Ouest-France, le lieutenant-colonel Boltz explique la méthode: "On laisse tout le monde accéder au site. En revanche, on filtre les sorties, avec contrôles de stupéfiants et d'alcool, et on le fera jusqu'à la dernière voiture."


"Il y a de multiples infractions qu'on peut relever, à commencer par l'interdiction de se rassembler, mais aussi l'occupation illégale d'un site privé" reconnaît-t-il, tout en assurant que "la répression est aujourd'hui concentrée sur les sorties du site." Les teufeurs viennent de partout en France, mais également d'Espagne et d'Italie précise le quotidien breton.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.