Loire-Atlantique : un jeune myopathe débarqué d'un avion à l'aéroport de Nantes

Loire-Atlantique : un jeune myopathe débarqué d'un avion à l'aéroport de Nantes
Un avion de la compagnie Transavia (photo d'illustration)

, publié le vendredi 27 juillet 2018 à 19h23

Les vacances au Maroc de cet étudiant de 22 ans ont viré au cauchemar.

Nassim Taouzari, 22 ans, a été éconduit d'un vol Transavia en direction du Maroc, rapporte le journal Ouest-France. Les faits se sont déroulés le 25 juillet dernier à l'aéroport de Nantes.



Alors que le jeune homme est déjà installé à bord de l'appareil, le commandant de bord lui demande de débarquer.

Le jeune étudiant est myopathe et ses cinq appareils respiratoires ne figurent pas sur la liste du matériel autorisé à bord. Des appareils pourtant vitaux pour Nassim depuis qu'il a subi une trachéotomie.

Transavia reconnaît son erreur

Désemparés, le jeune homme et sa mère quittent l'avion et rentrent donc chez eux. "Sans ses machines, il ne peut survivre", s'emporte sa soeur, Fouzia, qui a dénoncé cette affaire sur les réseaux sociaux.



"Ils ont reconnu une erreur de leur part. Dès le mois de janvier, je leur avais adressé par mail la liste de mes appareils en demandant si c'était possible. Et ils ne m'ont pas dit que je ne pourrais pas voyager avec ce matériel médical", raconte Nassim au quotidien local.

Après avoir obtenu le remboursement de ses billets, le jeune homme devrait pouvoir repartir aux frais de Transavia, qui a reconnu son erreur, avec une autre compagnie aérienne acceptant ce type de matériel. Nassim pourra donc partir en vacances avec quelques jours de retard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.