Loi Travail : interpellation musclée à Paris

Loi Travail : interpellation musclée à Paris©Le JDD.fr
A lire aussi

Le JDD.fr, publié le jeudi 26 mai 2016 à 18h00

Jeudi, à la fin de la manifestation parisienne contre la loi Travail, sur la place de la Nation à Paris, plusieurs échauffourées et interpellations ont eu lieu. Le JDD, présent sur place, a pu filmer l'arrestation très musclée d'un manifestant qui avait bousculé un CRS.

Le jeune homme, blessé lors de l'intervention, a été interpellé.

Entre 18 000 à 19 000 personnes ont manifesté jeudi à Paris contre la loi Travail, a annoncé à l'AFP la préfecture de police de Paris, un chiffre en hausse par rapport au 19 mai, où près de 13 000 à 14 000 personnes avaient défilé selon la même source. Au cours de la manifestation, émaillée d'échauffourées et de dégradations, 16 personnes ont été interpellées, a ajouté la préfecture de police. Contredisant les estimations de la préfecture, Force ouvrière a affirmé que le cortège parisien a rassemblé 100 000 personnes.



Plus tôt dans l'après-midi, lors des questions au gouvernement au Sénat, Manuel Valls s'est emporté contre une partie des syndicats. "On ne peut pas bloquer un pays, on ne peut pas s'en prendre ainsi aux intérêts économiques de la France", a-t-il martelé.

 
188 commentaires - Loi Travail : interpellation musclée à Paris
  • Trés bonne interpellation. Sacré journalistes toujours là quand il faut pas. Pauvre France

  • Il faut faire donner la Légion. Cela va calmer rapidement tous ces abrutis..

  • Ces sois disant manifestants sont juste là pour occuper les journalistes.
    Sinon ils s'en prendraient aux décideurs politiques qui ont crée ce désordre.

  • L'article 222-14 du code pénal permet d'interpeler les "casseurs" avant qu'ils ne commettent des méfaits , les services de renseignement les connaissent très bien. Alors pourquoi ne les arrêtent on pas ? Tout simplement parce que pendant qu'on parle de casseurs on ne parle pas du contenu de cette fameuse loi, et parce que les groupes de casseurs sont infiltrés et "dirigés" pour des questions d'efficacité par des complices du gouvernement (policiers) qui cherche à dévaloriser les manifestants, et que les CRS ne sont pas censés connaitre. Les manifestants comme les CRS ne sont que les victimes .

  • Quand je vois ces images, je me dis : quel beau pays , la France, je suis heureux de ne plus y habiter, un tel manque de civisme, digne de la préhistoire ! quelle honte, dans quel autre pays soit disant civilisé, la loi est elle ainsi bafouée ? ce pays est ingouvernable, avec des indigènes pareils.....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]