Loi Travail : 60.000 manifestants à Bastille selon les syndicats, 95 interpellations

Loi Travail : 60.000 manifestants à Bastille selon les syndicats, 95 interpellations
Selon la CGT et FO, 60.000 personnes ont pris pris au cortège parisien du 23 juin

Orange avec AFP, publié le jeudi 23 juin 2016 à 16h45

- Après les atermoiements autour de son interdiction puis de son autorisation par les autorités, la manifestation du 23 juin à Paris s'est tenue sur un parcours réduit autour du Bassin de l'Arsenal. -

La manifestation parisienne contre la loi Travail, organisée sous haute surveillance policière et sur un trajet resserré, a réuni 60.000 participants, selon un décompte fourni par FO et la CGT.

Selon la préfecture de police, le nombre est trois fois inférieur, de l'ordre de 19.000 à 20.000 personnes. Le 26 mai, les organisateurs avaient annoncé 100.000 manifestants à Paris, à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef, UNL et Fidl. Ils avaient revendiqué un million de manifestants le 14 juin dans la capitale, pour la seule manifestation nationale organisée depuis le début de la fronde contre la loi travail début mars.

Cette fois, les manifestants ont battu le pavé au départ de la place de la Bastille sur un circuit de moins de deux kilomètres lourdement encadré par les forces de police. Plus de 2.000 fonctionnaires ont été mobilisés pour sécuriser la manifestation, pour laquelle des mesures "d'interdictions de paraître" avaient été prises contre "une centaine de personnes".

MARCHE SOUS HAUTE SURVEILLANCE, PAS DE DÉBORDEMENTS DANS LE CORTÈGE

Selon la préfecture de police, 95 individus ont aujourd'hui été interpellés à Paris, notamment pour détention d'objets pouvant servir de projectiles, en amont et au début de la manifestation. Sur les 95 interpellations, une concerne une détention prohibée de stupéfiants, deux autres visent des personnes interdites de participer au défilé parti de la place de la Bastille. Les personnes interpellées ont été conduites au commissariat pour un contrôle d'identité, a indiqué la préfecture de police (PP), sans préciser si certaines avaient été placées en garde à vue.


Les milliers de manifestants ont emprunté un parcours, qui n'a pas fait l'unanimité au sein des participants. "Une manifestation, c'est pas tourner en rond" ont ainsi clamé certains membres du cortège, dont la tête a bouclé le parcours en moins d'une heure.

Le parcours a fait l'objet d'une préparation d'ampleur en vue du cortège. Pour éviter toute dégradation du mobilier urbain, comme celles survenues au cours des manifestations précédentes, des panneaux en bois ont été installés sur les abribus.

En parallèle du cortège officiel organisé au départ de la Place de la Bastille, plusieurs dizaines de personnes ont pris part à une manifestation non-autorisée dans le quartier des Halles en direction de la place de la République. Le défilé s'est dispersé sans dégradations majeures dans le quartier des Grands Boulevards. Selon Politis, plusieurs manifestants ont été bloqués par les CRS.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.