Mort de Maëlys : comment les enquêteurs ont réussi à retrouver le corps de la fillette

Mort de Maëlys : comment les enquêteurs ont réussi à retrouver le corps de la fillette©PHILIPPE DESMAZES / AFP

franceinfo, publié le jeudi 15 février 2018 à 13h55

"Ce soir, les parents de Maëlys ne sont plus dans l'ignorance, ils savent que leur fille est morte." Le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, a annoncé, mercredi 14 février, que des ossements appartenant à la fillette venaient d'être découverts. Lors d'une conférence de presse, au terme d'une "journée dense, éprouvante et émouvante pour tout le monde", il a détaillé les dernières avancées du dossier qui ont permis de retrouver l'enfant portée disparue depuis le 27 août dernier.

Du sang retrouvé dans la voiture

Le procureur a révélé que, dans le cadre de l'enquête, les juges d'instruction avaient récemment fait "désosser le véhicule de Nordahl Lelandais". Tout a basculé lorsque "les gendarmes ont découvert, dans le coffre de ce véhicule,…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Mort de Maëlys : comment les enquêteurs ont réussi à retrouver le corps de la fillette
  • Un bon calculateur.
    Pas de corps trouvé, ni de preuve direct : " jvous jure c'est pas moi" (difficile de le condamné sans preuve direct).
    Une fois les preuve direct trouvé , il risque gros, il se dénonce tout de suite : Jvous jure c'est moi ( comme ça il espère prendre moins)

  • L avocat ne vaut rien s est un homme qui cherche a tromper la justice il devrait etre condenner a payer les frais de justice

  • L avocat ne vaut rien s est un homme qui cherche a tromper la justice il devrait etre condannre a remboursser les frais de justice

  • L avocat ne vaut rien s est un homme qui cherche a tromper la justice il devrait etre condanner a rembousser les frais de recherche

  • Ou sont toutes ces bonnes âmes ? qui vomissaient sur les gendarmes, qui ne parlaient que d'acharnement judiciaire , dénigraient le procureur, applaudissaient la prestation déplacée de l'avocat qui occupait tout l'espace médiatique réduisant, de fait, au silence les Parents. Pas un mot de regret, de commisération .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]