Limoges : la justice pourrait valider le BTS de 13 étudiants en litige depuis juillet

Limoges : la justice pourrait valider le BTS de 13 étudiants en litige depuis juillet©Panoramic

, publié le mercredi 21 octobre 2020 à 20h45

Trois mois après le début des ennuis pour ces élèves qui se sont vus refuser leur BTS, le tribunal de Limoges va statuer pour leur donner ou non gain de cause. Le rapporteur public a estimé que les diplômes devaient être validés, explique le Populaire du Centre.

L'histoire est quelque peu singulière mais dans le contexte du Covid-19, elle pourrait se répéter.

En juillet dernier, alors que 20 étudiants en BTS Management des unités commerciales du groupe Alternance Limousin à Limoges ont obtenu leur diplôme en contrôle continu, le rectorat a finalement refusé de le valider. Comme le révèle le Populaire du Centre, l'argument mis en avant était un taux de réussite trop élevé par rapport à l'année précédente et un « surnotage » lors du contrôle continu. L'affaire a alors été portée devant la justice par 13 élèves. Il a été demandé à cette promotion de repasser les épreuves en présentiel en septembre dernier. Certains l'ont fait avec brio tandis que d'autres ont refusé ou abandonné. Plusieurs étudiants qui ont réussi les épreuves ont par ailleurs fait le choix de se battre aux côtés de leurs camarades.


Une « erreur de droit » du rectorat

Mais coup de théâtre, finalement, ce 21 octobre. Les étudiants ayant obtenu la note suffisante en contrôle continu, à savoir la moyenne, le rapporteur public du tribunal de Limoges a estimé que les diplômes devaient être validés et accordés aux élèves. Selon le rapporteur public, le rectorat a commis une « erreur de droit ». Suite à l'explosion de la pandémie, le ministère de l'Education nationale avait publié un décret précis encadrant ces mesures. Les taux de réussite aux examens, les livrets scolaires et les notes moyennes obtenues sur 3 ans doivent être étudiés. Le verdict de la justice est attendu dans 15 jours, mais l'optimisme est sûrement de retour chez ces étudiants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.