Levée des restrictions sanitaires : un "calendrier précis" sera présenté jeudi soir, annonce Gabriel Attal

Levée des restrictions sanitaires : un "calendrier précis" sera présenté jeudi soir, annonce Gabriel Attal
Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le 20 janvier 2022.

publié le jeudi 20 janvier 2022 à 13h20

Selon des sources gouvernementales, les restrictions sanitaires devraient toutefois être maintenues pour au moins quinze jours en raison de la situation épidémique.

La fin des restrictions sanitaires se profile en France. Le Premier ministre Jean Castex tiendra une conférence de presse ce jeudi 20 janvier à 19 heures pour présenter un "calendrier précis de levée progressive des dernières mesures" prises pour endiguer l'épidémie de Covid-19, a annoncé le porte-parole Gabriel Attal en milieu de journée. 



Lors de cette conférence de presse, à laquelle participera également le ministre de la Santé Olivier Véran, le chef du gouvernement présentera les "décisions" prises ce matin lors d'un Conseil de défense et de sécurité nationale, a ajouté le porté-parole, évoquant notamment les discothèques "qui sont toujours fermés" et qui "attendent des perspectives claires", "les acteurs de la vie culturelle ou sportive" qui demandent également des orientations concernant les jauges toujours en vigueur (2.000 personnes maximum en intérieur, 5.000 personnes en extérieur), ou encore les entreprises, qui s'interrogent sur le télétravail.

Sur le pass vaccinal, qui va prochainement entrer en vigueur, "là aussi les Français attendent une clarification sur le calendrier et sur les conditions dans lesquelles il pourrait être retiré dès lors que la situation sanitaire le permettra", a ajouté Gabriel Attal.

Des sources gouvernementales indiquaient mercredi à l'AFP qu'en raison de la situation épidémiologique, les restrictions sanitaires devraient toutefois être maintenues pour au moins quinze jours.

"On devrait demander aux Français encore deux semaines d'efforts avant de lever des restrictions", a expliqué une source proche de l'exécutif. "On veut donner un peu de visibilité, d'autant que les gens en ont marre. On va dire que si les conditions s'améliorent, dans une ou deux semaines on lèvera des restrictions", a ajouté une autre source.

Le porte-parole du gouvernement est également revenu sur la situation sanitaire actuelle. "Alors que beaucoup nous invitaient à refermer le pays à l'approche des fêtes, nous avons tenu bon et nous avons eu raison", s'est-il félicité notant une diminution des admissions en réanimation même si "le nombre d'hospitalisations reste très élevé et le nombre de cas reste sensible. "L'épidémie est encore en expansion", a-t-il souligné.

"En France on a connu deux vagues en même temps : la vague Delta qui a entamé une sérieuse décrue, ce qui explique que le nombre de personnes hospitalisées en réanimation diminue. Et la vague d'Omicron où il y a des espoirs d'un pic qui pourrait arriver prochainement", a-t-il expliqué. "Nous constatons qu'il y a encore une augmentation du taux d'incidence mais nous savons dans le même temps que le variant Omicron entraîne moins de cas sévères que le variant Delta", a-t-il ajouté.

Le porte-parole du gouvernement a également loué "l'esprit de responsabilité des Français" et la "couverture vaccinale très large" en France qui a "parfaitement joué son rôle de bouclier".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.