France

Levallois-Perret : des tags antisémites découverts sur la devanture d'un restaurant casher

Des tags d'une particulière violence ont été découverts, samedi 18 août sur la devanture d'un restaurant casher, à Levallois-Perret. Dans l'attente du retour de vacances des propriétaires, des palissades ont été installées pour recouvrir ces inscriptions "immondes".

Les inscriptions sont d'une grande violence. À Levallois-Perret (Haut-de-Seine), près de Paris, des tags à caractère antisémite ont été découverts sur la devanture de "Mr. Shnitz", un restaurant casher de la ville. Rapidement après leur découverte, un homme a été interpellé par des policiers locaux et placé en garde à vue, après qu'une enquête ait été ouverte samedi 18 août, rapporte BFMTV. Au total, sept tags avec l'inscription "voleur" et quatre tags "juif", réalisés à l'encre noire ont recouvert l'établissement. Sur X (ex-Twitter), le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est dit "choqué" face à ces "inscriptions antisémites insupportables", tout en saluant la « grande réactivité des policiers » qui ont permis l'arrestation de l'individu mis en cause.

Des palissades pour cacher les tags

Interrogée par nos confrères, la maire de la ville, Agnès Pottier-Dumas s'est dit être "extrêmement choquée par cet acte antisémite", tout en assurant ne pas avoir connaissance de faits similaires auparavant. Et de préciser : "On vit paisiblement à Levallois et la communauté juive se sent en sécurité dans notre ville". Dans l'attente du retour des propriétaires actuellement en vacances, la municipalité a décidé d'installer des palissades devant le restaurant, et ce, afin de cacher ces "tags immondes", précise l'édile.

Image glaçante d’une devanture taguée pour signaler que le commerçant est juif. Nous ne sommes pas en Allemagne dans les années 30, mais en 2023 à #Levallois. Parce que l’histoire peut bégayer, notre vigilance sur l’antisémitisme ne doit jamais faiblir. pic.twitter.com/e8aj12Jx9e

— Olivier Faure (@faureolivier) August 19, 2023

Plusieurs personnalités politiques ont décidé de réagir face à cet acte antisémite, à commencer par l'ancienne adjointe à la mairie de Levallois-Perret, Isabelle Balkany. "J'ai mal à ma ville, j'ai mal à la France", a réagi l'ancienne élue. Olivier Faure, le patron du PS parle quant à lui d'une "image glaçante", tout en soulignant que "parce que l'histoire peut bégayer, notre vigilance sur l'antisémitisme ne doit jamais faiblir". "Face à ces tags à Levallois, nous disons fermement qu'ils ne gagneront pas", a enfin réagi Yonathan Arfi, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), fustigeant par la même "l'antisémitisme de salon qui corrompt les esprits".

publié le 20 août à 08h30, Kévin Comby, 6Médias

Liens commerciaux