"Les vacances de février ont vocation à être aux dates prévues", assure Jean-Michel Blanquer

"Les vacances de février ont vocation à être aux dates prévues", assure Jean-Michel Blanquer
Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer le 13 janvier 2021 à l'Elysée.

publié le vendredi 22 janvier 2021 à 09h18

Martelant que la contamination au Covid-19 restait limitée en milieu scolaire, le ministre de l'Education nationale a assuré vendredi matin sur RTL que son objectif était de tenir au maximum les calendriers de façon à ne pas troubler les familles".

Alors que la situation sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 ne s'améliore pas en France, les vacances de février ont "vocation à être maintenues" aux dates prévues à se stade, a assuré vendredi 22 janvier le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer.


=0.916em  


"On a toujours tous les scénarios en tête mais les vacances de février ont vocation à être à la date prévue, de durer deux semaines pour chacune des zones et de ne pas être changées", a-t-il déclaré sur RTL, tout en précisant que cette décision "peut encore évoluer en fonction de la situation". "Mon objectif sur ce point comme d'autres est de tenir au maximum les calendriers de façon à ne pas troubler les familles", a-t-il ajouté.

Jeudi soir, le ministre a néanmoins indiqué que les épreuves de spécialité du baccalauréat de mars étaient annulées au profit du contrôle continu

0,3% de taux de positivité à l'école
 
A ce stade, la contamination en milieu scolaire "reste limitée par rapport à la situation générale", "nous restons sur une sorte de plateau", a affirmé vendredi M.

Blanquer. "Notre taux de positivité en milieu scolaire n'a pas changé, il est de 0,3% sur des milliers de tests que nous faisons en milieu scolaires, notamment dans les lycées et les collèges, sur les adultes et les élèves". 

"Nous continuons à fermer au jour le jour des écoles, des collèges et des lycées en fonction de la situation", a-t-il poursuivi. Le point hebdomadaire publié vendredi par son ministère a recensé 64 écoles, collèges et lycées fermés en France (sur un total de 61.500).

Evoquant la situation générale, M. Blanquer a ajouté qu'un prochain reconfinement n'était "pas certain" à ce stade. "Nous savons qu'il faut faire face à une situation compliquée" et "nous verrons bien".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.