Les ultimes confidences du dernier tsar

Les ultimes confidences du dernier tsar©LEPOINT
A lire aussi

LEPOINT, publié le dimanche 03 juin 2018 à 18h25

Nicolas II avait tenu son journal jusqu'à son assassinat. Étrange et saisissant relevé quotidien d'une impuissance où il tourne le dos à la catastrophe.

27 février 1917 : « À Petrograd, des désordres ont éclaté il y a quelques jours et, à mon grand chagrin, les troupes se sont mises à y prendre part... Il faisait un beau soleil. »

28 février 1917 : « J'ai dormi jusqu'à 10 heures. Je me suis couché à 3 h 15, car j'ai eu un long entretien avec N. I. Ivanov, que j'envoie à Petrograd avec des troupes pour rétablir l'ordre. La journée a été froide et ensoleillée. »

1er mars 1917 : « Que Dieu nous vienne en aide ! »

2 mars 1917 : « Rousski est venu ce matin et m'a donné lecture de la longue conversation téléphonique qu'il a eue avec Rodzianko. Selon

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.