Les terrasses rouvriront bien le 19 mai, confirme Olivier Véran

Les terrasses rouvriront bien le 19 mai, confirme Olivier Véran
(Photo d'illustration)

publié le lundi 10 mai 2021 à 09h55

Invité lundi matin de LCI, le ministre de la Santé a assuré que l'amélioration de la situation sanitaire liée au Covid-19 permettait de confirmer la réouverture des terrasses le 19 mai.

Après la première étape du déconfinement le 3 mai dernier, avec la levée des restrictions de déplacement, les Français attendent impatiemment l'étape 2, le 19 mai prochain : la réouverture des terrasses, lieux culturels et commerces, et le couvre-feu décalé de 19H à 21H. Une étape 2 néanmoins conditionnée à la situation sanitaire liée au Covid-19, avait précisé Emmanuel Macron il y a dix jours lors de l'annonce de son plan de déconfinement. Mais aujourd'hui, rien ne s'y oppose et les terrasses rouvriront bien dans toute la France, a assuré lundi 10 mai Olivier Véran. 




"C'est heureux. Les conditions le permettent. L'épidémie poursuit sa décroissance, parce que les Français ont été courageux, solides. Les mesures de freinage ont été efficaces", s'est félicité le ministre de la Santé sur LCI. "Si le virus continue de circuler à un niveau élevé, avec en moyenne 18.000 cas par jour, loin des 40.000 cas  il y a un mois et demi, la pression sur nos hôpitaux diminue", a-t-il précisé. Le nombre de malades du Covid-19 recensés dans les services de réanimation continuait de reculer dimanche, passant sous la barre des 5.000, tandis que le taux de positivité décline lui aussi à 5,8% contre 6,2% la veille.




"Les perspectives sont plutôt bonnes, mais ça ne veut surtout pas dire qu'il nous faudrait trop relâcher nos efforts : on maintient les gestes barrières, la distanciation, mais on retrouve un peu de vie", a-t-il toutefois prévenu, appelant notamment à se faire massivement tester avant le long week-end de l'Ascension. 




Le ministre de la Santé a par ailleurs déclaré qu'il ne craignait pas de quatrième vague "dans l'immédiat". "La période estivale nous permettra sans doute, aussi, de renforcer notre efficacité face à l'épidémie, mais on restera vigilants", a-t-il expliqué. 

Olivier Véran s'est également voulu rassurant sur la présence du variant indien sur le territoire français. "On était à 20 personnes contaminées en fin de semaine au variant indien, répartis sur cinq groupements de cas, donc il n'y a pas une diffusion massive de ce variant a l'heure actuelle", a-t-il indiqué.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.