Les soirées arrosées de Nordahl Lelandais à Montpellier

Les soirées arrosées de Nordahl Lelandais à Montpellier©Gendarmerie Nationale

6Medias, publié le jeudi 22 février 2018 à 17h27

Hospitalisé depuis vendredi dernier au sein de l'unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) de la prison de Lyon-Corbas, Nordahl Lelandais est accusé du meurtre de la petite Maëlys. Comme le révèle Midi Libre ce jeudi 22 février, ce dernier venait régulièrement à Montpellier, entre 2008 et 2012, pour faire la fête avec des copains.

"Nordahl ? C'était un gros déconneur ! On faisait la fête avec lui quand il venait à Montpellier, confie l'une de ses anciennes connaissances dans les colonnes du quotidien. On sortait, on buvait. Il buvait comme tout le monde. On était jeunes, célibataires. Il plaisait. On l'a vu sortir avec de superbes filles. Il était sympathique. On ne faisait rien de spécial."

Rien, à l'époque, ne laissait penser que l'ancien caporal serait capable d'un tel geste. "Quand je vois ce que disent les journaux, ce n'est pas la même personne que j'ai connue. Il n'avait même pas l'alcool mauvais. C'était bon délire", confie le jeune homme toujours à Midi Libre. Le quotidien indique toutefois que Nordahl Lelandais aurait menti sur son passé, oubliant de dire qu'il avait été reformé de l'armée en raison de troubles psychologiques.

Un autre témoignage souligne la fragilité psychologique du maître-chien terré un jour dans le silence. "Il a raconté qu'il avait eu un problème, une crise d'angoisse, explique un ancien copain. Qu'il était resté coincé dans les toilettes. Il a dit qu'il ne se sentait pas bien à l'idée de sortir de chez ses parents. Qu'il ne pouvait pas. Nous, on a pris ça à la rigolade. On était morts de rire." Avec le recul, l'entourage de Nordahl Lelandais a du mal à réaliser l'atrocité des dernières révélations : "Tout le monde est tombé des nues, conclut le témoin. Personne ne s'était jamais dit qu'il semblait bizarre."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU