Les situations des familles de jihadistes en Syrie doivent être réglées "au cas par cas", selon le rapporteur du projet de loi antiterroriste

Les situations des familles de jihadistes en Syrie doivent être réglées "au cas par cas", selon le rapporteur du projet de loi antiterroriste©RADIO FRANCE / FRANCEINFO

franceinfo, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 12h05

Les situations, d'au moins six femmes et une quinzaine d'enfants français retenus dans le camp Roj au Kurdistan syrien, doivent être réglées "au cas par cas", a estimé le député LREM de Saône-et-Loire Raphaël Gauvain, jeudi 25 janvier sur franceinfo. Le rapporteur du projet de loi antiterroriste a toutefois indiqué que "les enfants devront être rapatriés et pris en charge en France".

franceinfo : Une Française partie pour s'engager avec le groupe Etat islamique, retenue dans un camp du Kurdistan syrien, veut rentrer en France avec ses enfants : que lui dites-vous ?

Raphaël Gauvain : Ce sont des gens qui sont partis, qui sont des combattants de Daech, qui ont pris les armes contre la France. Pour les femmes, il y aura une distinction. La position est que cela sera du…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
11 commentaires - Les situations des familles de jihadistes en Syrie doivent être réglées "au cas par cas", selon le rapporteur du projet de loi antiterroriste
  • Les situations des familles de jihadistes en Syrie doivent être réglées dans le pays où elles ont commis leurs exactions; ce n'est pas le problème de la France de se soucier de l'avenir de ces assassins et graines d'assassins, on en veut plus ici, point barre.

  • Ce n'est pas la peine de claironer que l'égalité "femme/homme" est la "grande priorité" du quinquénat de Macron...
    ...Et aller faire des différences selon le sexe des volontaires partis rejoindre l'EI ou ses autres avatars islamistes !!!

    Les hommes et les femmes partis rejoindre les organisations islamistes ne doivent pas pouvoir rentrer en France.

    En ce qui concerne les enfants; Seuls ceux nés en France de parents français ont , sans conteste, la nationalité française et pourraient être "rapatriés en France ...Sous réserve de précautions particulières, s'agissant de mineurs qui ont été endoctrinés dans une idéologie violente et totalitaire.

  • il faut laisser ça à la justice Syrienne !
    la nôtre est incompétente !

  • Pourquoi faire une distinction pour les femmes quand on ne fait que nous parler de parité et d'égalité entre hommes et femmes ?
    Ou alors cette égalité est à géométrie variable et ne doit être envisagée que dans des circonstances heureuses.
    Qu'en pensent les féministes ?

  • non et non ,on n'en veut pas ,elles ont fait leur choix ,alors qu'elles restent ou elles sont.. Pourquoi aller a l'encontre des français.?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]