Les sapins de Noël pourront être vendus, la filière rassurée

Les sapins de Noël pourront être vendus, la filière rassurée©PATRICK HERTZOG / AFP
A lire aussi

, publié le dimanche 15 novembre 2020 à 07h00

Chaque année, 6 millions de sapins de Noël sont vendus dans le pays, dont 80% issus de la filière française.

Les Français ne seront pas privés de sapin de Noël, malgré les restrictions entraînées par la pandémie de coronavirus. Le ministère de l'Agriculture a décidé de les classer comme "produit de première nécessité", donc autorisés à la vente, rapporte France 3, vendredi 13 novembre.

"Oui, on pourra les vendre, nous a assuré le ministère de l'Agriculture, mais nous restons prudents et nous attendons la signature d'un décret officiel.

On nous donne la date du 20 novembre, depuis la semaine dernière, mais on n'en sait pas plus", explique le président de l'Association française du sapin de Noël naturel (AFSNN), Frédéric Naudet. Le calendrier a son importance, car les sylviculteurs procèdent habituellement à la coupe au mois de novembre, pour pouvoir fournir les revendeurs dès le début du mois de décembre. En France, quelque 850 exploitations agricoles produisent des sapins, et 150 en vivent, selon l'AFSNN. Et certaines "ne font que ça". Bien sûr, la période de Noël est cruciale, beaucoup d'exploitants réalisant leur chiffre d'affaire annuel sur le seul mois de novembre.


"On a eu l'assurance verbale, confirmée par les différents ministères concernés, que les points de vente habituels dans lesquels nos compatriotes ont l'habitude de trouver leur sapin pourront vendre des sapins de Noël", assure Frédéric Naudet sur Europe 1. Mardi déjà, le ministère de l'Économie avait annoncé la nouvelle au Figaro. "Oui, ils pourront être vendus à partir du 20 novembre. Nous souhaitons permettre à l'ensemble des acteurs qui vendent des sapins de pouvoir le faire."

"Ce sont des entreprises qui sont en grand danger et qui risquent de mettre la clé sous le paillasson, avec les emplois qui vont avec, les emplois induits, assure encore Frédéric Naudet sur Europe 1. C'est toute une filière qui fonctionne avec le sapin de Noël, avec des entreprises qui se sont déjà engagées, qui ont des salariés..." Les commandes passées cet été par les supermarchés sont encourageantes, précise-t-il. "La culture de sapins de Noël, c'est dix ans, rappelle Frédéric Naudet. Pendant dix ans, on cultive ces sapins et on les bichonne. Il fallait vraiment mettre tout en œuvre pour qu'on ne rate pas cette année de culture

La semaine dernière, le ministre délégué aux PME, Alain Griset, avait pris fait et cause pour la filière. "J'ai proposé au Premier ministre que pour les sapins de Noël, il puisse y avoir des points de distribution, nécessaires pour que les professionnels puissent écouler leur marchandise", avait-il affirmé lors d'une audition par des sénateurs, évoquant "les jardineries, fleuristeries, marchés plein vent et parkings de la grande distribution".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.