Les riverains du canal Saint-Martin désolés par le retour des déchets

Les riverains du canal Saint-Martin désolés par le retour des déchets
Paris Xe, vendredi. Les déchets s'amoncellent dans le canal et sur ses rives lorsque le beau temps revient.

leparisien.fr, publié le samedi 12 mai 2018 à 19h21

Alors que les beaux jours reviennent, des riverains se plaignent de l'amoncellement de déchets le long du canal Saint-Martin et du canal de l'Ourcq, que laissent ceux qui viennent s'y prélasser.

(avec C.H. et Ma.G.)Les pique-niques en famille, les apéritifs tardifs entre copains, les tête à tête amoureux... dès que les beaux jours s'installent, toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver sur le bord du canal Saint-Martin (Xe et XIe). Mais ces petits plaisirs des Parisiens deviennent au cauchemar pour les riverains, qui voient les bouteilles en verre et les papiers gras flotter sur eaux paisibles.

« C'est de plus en plus sale », se désole Jean, riverain de 27 ans, en avalant une gorgée de bière. « Ça me rend fou de voir les gens qui jettent leurs mégots ou leur canette de bière dans l'eau, juste parce qu'ils ont la flemme de les mettre à la poubelle ». « C'est la cour des miracles parfois ici », critique Lucas, 26 ans.

« Des centaines voire des milliers de personnes pique-niquent sur le Canal Saint-Martin »

Quelques dizaines de mètres plus loin, Joséphine, 22 ans, et Zoé, 21 ans, viennent de terminer leur travail et partagent une bouteille de rosé, assises par terre. « « Jamais de la vie je ne me baignerai là-dedans », jure Zoé, dégoûtée par les détritus qui s'amoncellent sous ses yeux. Un peu plus loin, aux abords du canal de l'Ourcq, la nuit tombe. Fabien range sa canne à pêche. « Je relâche toujours les poissons que les j'ai pris, précise le pêcheur. J'en vois bien trop souvent qui flottent le ventre à l'air. »

Si certains affirment que le canal Saint-Martin a toujours servi de réceptacle à des vélos, des caddies et même des armes, la situation a empiré depuis que les Parisiens ont pris l'habitude de pique-niquer sur les quais aux beaux jours et de laisser derrière eux... les reliefs de leurs agapes. « Dès qu'il fait beau, des centaines voire des milliers de personnes pique-niquent sur le Canal Saint-Martin. Hélas, certains visiteurs, notamment les buveurs tardifs jettent leurs déchets dans le canal », regrette Alexandra Cordebard, maire (PS) du Xe.

Ce nouveau mode de vie a contraint la ville à mettre en place des dispositifs pour tenter de maintenir - avec beaucoup de difficultés - la propreté sur le site.

Du 15 juin au 15 septembre, les équipes de nettoyage étendent leurs horaires d'intervention jusqu'à 23h30 (au lieu de 20h30). Des grands bacs sont aussi installés le long du canal (ils sont collectés en fin de soirée ou le lendemain matin tôt). Des sacs en papier kraft et des cendriers de poche sont distribués aux pique-niqueurs. Et des toilettes supplémentaires ont été installées.

2,5 fois plus d'amendes pour incivisme en 2017

La mairie de Paris a renforcé aussi la répression. Ainsi, les amendements pour incivisme ont été multipliés par 2,5 en 2017. « Il y a eu une dérive culturelle au cours des dernières années qui n'est pas acceptable. La verbalisation participe à la rééducation des gens. Une personne sanctionnée pour uriner sur la porte d'un riverain ne recommencera pas », affirme la maire du Xe.

Malgré ces efforts, la situation s'est dégradée encore un peu plus ces dernières semaines avec la présence des campements, notamment celui de Stalingrad. « Les migrants jettent leurs déchets dans les conteneurs mais certains, malheureusement, les jettent aussi dans le canal », concède Alexandra Cordebard.

Et pour couronner ce tableau peu idyllique, la barge chargée d'aspirer les détritus sur le Canal Saint-Martin est réquisitionnée deux fois par semaine pour nettoyer le canal de Saint-Denis qui souffre lui aussi de la proximité du campement du millénaire, entraînant ainsi un allègement forcé des opérations de nettoyage. Décidément, la vie au bord de l'eau n'est pas un long fleuve tranquille.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.