Les rappeurs Booba et Kaaris jugés en comparution immédiate vendredi 3 août

Les rappeurs Booba et Kaaris jugés en comparution immédiate vendredi 3 août
Les rappeurs Booba et Kaaris (photomontage)

, publié le vendredi 03 août 2018 à 12h55

Les deux rappeurs avaient été les principaux protagonistes d'une violente rixe à l'aéroport d'Orly, mercredi 1er août.

48 heures après la bagarre générale dans une salle d'embarquement de l'aéroport de Paris-Orly, les rappeurs Booba et Kaaris vont être jugés vendredi 3 août en comparution immédiate au tribunal de Créteil (Val-de-Marne).

L'affrontement dans un hall d'embarquement de l'aéroport avait entraîné de légers retards de vol et la fermeture temporaire du hall.

Quatorze personnes au total avaient été placées en garde à vue pour violences volontaires, dont deux avaient été mises hors de cause et relâchées jeudi matin, selon le parquet de Créteil. La grande majorité s'est vu délivrer des interruptions temporaires de travail (ITT) pour leurs blessures, de un à sept jours, a-t-il indiqué.


Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, en marge d'un déplacement au Mont-Saint-Michel, a rappelé qu'assurer la sécurité de "quelques millions de passagers" à Orly était "compliqué". "Alors si des rappeurs qui, en plus, si j'ai bien compris sont père et fils spirituels, pouvaient éviter de s'interpeller", et de "provoquer l'embouteillage de tout un aéroport, ce serait bien", a-t-il dit devant la presse, se félicitant de leur placement en garde à vue.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.