Les professeurs révoltés par un site payant qui rédige les devoirs des élèves

Les professeurs révoltés par un site payant qui rédige les devoirs des élèves

iTELE, publié le lundi 20 février 2017 à 07h00

Une nouvelle plateforme en ligne propose des devoirs tout prêts contre rémunération. Officiellement, il s'agit d'une "aide" aux élèves, mais les syndicats de lycéens et de professeurs parlent plutôt de triche.

Un rédacteur, professeur ou étudiant, va rédiger cette dissertation pour nous. Le site demande le sujet, le nombre de pages à rédiger et le délai souhaité. Il faut compter une trentaine d'euros pour environ trois pages.



Très répandue aux États-Unis, la pratique est officiellement interdite en France. Celui qui court le plus de risques n'est pas le site mais son utilisateur. Les élèves et les étudiants peuvent être sanctionnés disciplinairement si la triche est avérée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
147 commentaires - Les professeurs révoltés par un site payant qui rédige les devoirs des élèves
  • Ces élèves qui trichent en payant... ça fait peur. Ils vont tricher comme cela toute leur vie?
    dans tout?LAMENTABLE

  • Que fait l'état face è cette dégradation de la société ? où est la ministre de l'éducation, que fait-elle toute la journée ???
    dans les nuages ? il est temps qu'elle réagisse !!!

  • de plus la ministre a tous fais pour baissé les niveau

    Ouais, ça se voit !

    reagir72 : de plus la ministre à touT faiT pour baisseR les niveauX . La critique est aisée l'art est difficile, apparemment . Merci de réagir reagir72!

  • ils ont qu a faire correctement leur travail desolé pour les fautes on cest pas ocupé de moi quant j étais a l ecole et pourtant j étais un enfant sage mais quant l enfant montre des signes de faiblesse on le mais de coté sa leur fait trop de travail faut naitre élite sinon on s ocupe pas de toi et pour ça j ai mis les miens dans le privé et sa ce passe super bien

  • Le progrès c'est le numérique, Hamon a raison, de moins en moins de travaille pour l'homme et de plus en plus d'incultes ! Vive le progrès !