Les prix des mutuelles s'envolent

Les prix des mutuelles s'envolent
(Photo d'illustration)

, publié le mardi 06 octobre 2020 à 11h28

A la hausse naturelle des dépenses de 4% par an, s'ajoute la mise en place du 100% Santé et d'une surtaxe Covid-19, explique Fabien Soccio, porte-parole de Meilleureassurance.com. 

"Jamais les tarifs des complémentaires santé n'ont été aussi élevées", assure mardi 6 octobre dans les colonnes du Parisien Fabien Soccio, porte-parole de Meilleureassurance.com, premier comparateur avec 55 organismes de mutuelles pris en compte. Aujourd'hui, un contrat couple en garanties renforcées coûte en moyenne plus de 2.800 euros par an, contre 2.560 l'an dernier. 




Dans 15 départements la barre des 3.000 euros a même été franchie : près de 3.500 euros à Paris cette année, 3.200 euros dans les Hauts-de-Seine, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône et presque 3.100 euros en Corse et dans le Nord.

Le Haut-Rhin et le Bas-Rhin sont les départements où les mutuelles coûtent le moins cher (moins de 2.200 euros).

Si la hausse concerne tous les profils-types, à savoir les jeunes, les familles et les seniors, ces derniers sont particulièrement impactés. La facture annuelle moyenne pour un couple de retraités avec un contrat "renforcé", choisi par 20% des plus âgés, s'élève désormais à 2.871 euros contre 2.560 euros l'an dernier, soit une hausse de 12,1%. Dans la capitale, la facture est même cette année de 3.247 euros, contre 2.834 euros l'an dernier, soit une hausse record de 14,6%. A titre de comparaison, un couple avec enfants, qui paye en moyenne 1.094 euros par an, ne paye "que" 4% de plus qu'en 2019. 

Pourquoi de telles augmentations ? "Cette année est particulière, explique Fabien Soccio. A la hausse naturelle des dépenses de 4% par an s'ajoute la mise en place du 100% Santé, l'effet redouté de la résiliation des contrats à tout moment (dès décembre) et l'inconnue que représente le maintien des droits quand on annonce 800.000 suppressions d'emplois". Sans oublier la surtaxe Covid-19. Le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2021 présenté la semaine dernière prévoit en effet d'augmenter la taxe sur les complémentaires santé à hauteur d'un milliard d'euros l'an prochain, puis encore 500 millions en 2022, au titre de "contribution exceptionnelle".

Dans ce contexte, Fabien Soccio craint que les Français résilient leurs contrats pour aller vers des mutuelles moins chères, mais aussi qui protègent moins bien. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.