Les policiers de l'Elysée ont du mal à maîtriser leur nouveau pistolet

Les policiers de l'Elysée ont du mal à maîtriser leur nouveau pistolet©Panoramic

6Medias, publié le mercredi 17 janvier 2018 à 14h21

Selon Le Canard enchaîné, paru ce mercredi, la nouvelle arme qui équipe les policiers en charge de la sécurité d'Emmanuel Macron pose quelques problèmes. Le « HK UMP », un pistolet mitrailleur allemand, est « plus sensible » que les précédents.

Résultat, bien qu'il soit « plus léger, plus moderne », sa manipulation n'est pas sans causer quelques soucis. Au mois d'octobre, révèle l'hebdomadaire satirique, trois policiers ont fait feu de manière intempestive. Deux fonctionnaires de police ont envoyé une balle « dans la guérite où ils sont censés monter la garde ». Un troisième, victime d'une mauvaise manipulation, s'est tiré deux balles dans la cuisse alors qu'il stationnait dans un véhicule de police devant les locaux de la Compagnie de sécurité de la présidence de la République. Le pronostic vital de l'agent a été engagé. En réponse à ces incidents, Alain Gibelin, directeur de l'Ordre public et de la Circulation de la Préfecture de Paris a fait circuler un document « sur les modalités d'utilisation du pistolet mitrailleur HK UMP 9mm », à destination de tous les agents relevant de la Préfecture. Ainsi, il faut, peut-on lire, « armer la culasse pour engager une balle dans le canon. Ce qui prend deux ou trois secondes ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.