Les médecins, infirmiers et aides-soignants "balancent leur hosto" pour alerter sur leurs conditions de travail

Les médecins, infirmiers et aides-soignants "balancent leur hosto" pour alerter sur leurs conditions de travail©GUILLAUME SOUVANT / AFP

franceinfo, publié le mardi 23 janvier 2018 à 14h10

Problèmes d'organisation ou de blouses, architecture des bâtiments... Les médecins, infirmiers et aides-soignants qui travaillent sont parfois confrontés à des situations absurdes. Depuis une vingtaine de jours, le hashtag #balancetonhosto est apparu sur Twitter, servant de tribune à des professionnels de santé parfois agacés par leurs conditions de travail.

"J'ai dû tomber sur un truc absurde au travail, et, au lieu de rager dans mon coin, je me suis dit que j'allais en faire profiter Twitter, sur le ton de l'humour", explique François, médecin hospitalier qui a eu cette idée. Le côté provocateur de #balancetonhosto n'est pas complètement anodin, mais je n'étais pas dans l'idée d'une dénonciation, ajoute ce praticien, qui anime également une chaîne de vulgarisation…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
9 commentaires - Les médecins, infirmiers et aides-soignants "balancent leur hosto" pour alerter sur leurs conditions de travail
  • cette situation est lamentable, il s'agit de gens formidables disponibles malgré les conditions de travail, ils méritent bien plus de respect et surtout de meilleurs salaires . Certaines personnes au gouvernement ont des salaires hallucinant et que font-ils???? ils dorment !

  • Après la fonction pénitencière, c'est l'hôpital qui va se mettre en action. La suite continuera après. Nous nous rapprochons du mois de mai 2018 cinquantième anniversaire du mois de mai 1968.

  • dans les hôpitaux, public et privé sont imbriqués et ce au profit des médecins; j'ai (ma mutuelle) payé deux fois la même intervention en privé et en public, c'est parce que je ne comprenais pas ni les frais ni les remboursements que je suis allé me renseigner ... payé deux fois!!

  • Le problème est ancien, et ne trouve pas de solution car il existe un vrai problème d'organisation générale, des petits hopitaux ne sont pas supprimés et ont peu de patients, et d'autres sont surchargés. Nous ne sommes pas un pays de patients responsables mais capricieux. Alors nous patients devons aussi aider le personnel par notre bon sens

  • C'est une administration .....et un navire sans capitaine, ni officiers à bord.....chacun fait ce qu'il veut.....et surtout ce qu'il peut...en face de postes surchargés.....d'autres le sont moins ....beaucoup moins .....et la politique elle est là ...comme les charognards sur une carcasse..C'est notre pays...il faudrait un peu d'ordre pour le plus grand bien de chacun ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]