Les manifestations de "gilets jaunes" interdites sur les Champs-Elysées la nuit du 31 décembre

Les manifestations de "gilets jaunes" interdites sur les Champs-Elysées la nuit du 31 décembre
Des membres des forces de l'ordre sur les Champs Elysées lors d'un rassemblement de gilets jaunes, en marge du défilé du 14 juillet, le 14 juillet 2019 à Paris

, publié le mardi 31 décembre 2019 à 16h35

Les manifestations de "gilets jaunes" sont interdites sur les Champs-Elysées pendant la nuit du 31 décembre ainsi que dans huit autres secteurs de la capitale, selon un arrêté pris mardi par la Préfecture de police de Paris.

"Le préfet de Police a pris un arrêté interdisant tout rassemblement, cortège et manifestation se revendiquant des +gilets jaunes+" sur la célèbre avenue et une partie des rues attenantes, précise un communiqué de la préfecture.

Chaque année, entre 250.000 et 300.000 personnes se rassemblent sur les Champs-Elysées pour célébrer le passage à la nouvelle année.

Des barrages filtrants et des fouilles, "dans un contexte de menace terroriste élevée", seront organisés à différents points d'entrée de l'avenue et un périmètre de sécurité sera établi entre 19H00 mardi et 03H00 mercredi, indique la préfecture.

Les commerces, bars et restaurants de la grande artère parisienne devront fermer les terrasses installées sur les trottoirs et retirer "tout mobilier pouvant servir de projectile ou d'arme par destination".

Les rassemblements sont également interdits dans le secteur du Trocadéro, autour de la cathédrale Notre-Dame et au forum des Halles, sous peine d'une amende de 135 euros.

La circulation des véhicules et le stationnement est par ailleurs interdit ou restreint dans un large secteur allant de la Porte Maillot à la place de la Concorde dès 16H00 mardi. 

Au total, "142.539 personnes seront mobilisées" pour cette nuit de la Saint-Sylvestre, a déclaré mardi après-midi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, soit "près de 100.000 policiers et gendarmes, près de 5.000 militaires et près de 40.000 sapeurs pompiers mais aussi personnels de la sécurité civile".  

En visite dans une caserne de gendarmerie de Magny les Hameaux (Yvelines), le ministre a également appelé "chacune et chacun à la responsabilité", aussi bien les automobilistes sur les routes que les participants aux diverses festivités où certains "comportements individuels mélangent la fête avec la violence". 

A Paris, où le métro est habituellement ouvert toute la nuit du 31 décembre, seules les lignes automatisées 1 et 14 circuleront en raison de la grève, jusqu'à 02h15 du matin. Les lignes de tramways 2, 3, 3a et 3b fonctionneront toute la nuit et les autobus Noctilien seront "fortement renforcés", selon la RATP.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.