Les images impressionnantes d'une boule de feu dans le ciel de l'Ouest

Les images impressionnantes d'une boule de feu dans le ciel de l'Ouest©Panoramic

, publié le lundi 12 octobre 2020 à 19h35

De nombreuses personnes ont été témoins d'un impressionnant météore dans le ciel de l'Ouest, rapporte Ouest-France. La boule de feu a été aperçue sur le littoral, de la Gironde à la Loire-Atlantique.

C'est un phénomène très rare à observer...

et encore plus à capturer. Pourtant, depuis dimanche 11 octobre, les images impressionnantes d'une boule de feu dans le ciel de l'Ouest enflamme la toile. D'après Ouest-France, le météore a éclairé le ciel du littoral atlantique aux alentours de 21h30, dimanche, laissant les témoins de la scène bouche bée.



"C'était incroyable ! Ça attirait le regard... Surtout cette grande traînée vert clair, très pâle, dans son sillage", a confié un journaliste de Ouest-France qui a pu voir cette boule de feu fendre le ciel vendéen et filer "du sud vers le nord, vers l'océan".

Cédric Liopé, habitué à traquer l'ovni en Vendée, a quant à lui réussi à immortaliser ce moment hors du temps. "Je suis sorti à la mi-temps du match de football entre la France et le Portugal... J'ai tout de suite attrapé ma caméra vision nocturne. C'était incroyable !", a-t-il raconté à Ouest-France. "Et à la fin, j'ai vu deux flashs au-dessus de l'océan."

"L'onde de choc peut faire des dégâts"

Le météore a été aperçu de la Gironde à la Loire-Atlantique. "C'est un fragment d'astéroïde qui peut faire jusqu'à plusieurs tonnes et qui, la plupart du temps, se consume entièrement. Parfois, cela crée une explosion, dont l'onde de choc peut faire des dégâts", a détaillé Stéphane Gonzalez, vice-président du Centre astronomique de Vendée, à Ouest-France. Pour cette fois, aucun dégât n'est, semble-t-il, à déplorer.

D'après le magazine Sciences et avenir, cité par Sud-Ouest, le passage du météore est dû à "la pluie des étoiles filantes des Taurides", qui "survient lorsque la Terre croise sur son orbite des fragments échappés de la comète Encke". 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.