Les hommages se multiplient après la mort de Siné

Les hommages se multiplient après la mort de Siné
Le caricaturiste Siné pose, le 17 juillet 2008 à son domicile de Vinnemerville, après son éviction de "Charlie Hebdo" après avoir été accusé de propos antisémites.

Orange avec AFP, publié le jeudi 05 mai 2016 à 18h16

Le caricaturiste provocateur Siné est décédé ce jeudi à l'âge de 87 ans des suites d'une opération.

"Je sens la mort qui rôde et fouine" écrivait Siné dans son dernier édito publié mercredi 4 mai dans Siné Mensuel.Le caricaturiste évoquait sa disparition "prochaine, sinon imminente". Un édito plus que prémonitoire, car Siné, de son vrai nom Maurice Siné, est mort ce jeudi matin 5 mai des suites d'une grave opération du poumon à l'hôpital Bichat à Paris.

Un comble pour celui qui était connu entre autres pour ses dessins de chats (chat-rogne avec sa queue en matraque, chat-terton enrubanné comme une momie etc).



Un décès qui endeuille dessinateurs et humoristes qui ont pour la plupart repris à leur compte la devise dont Siné avait déjà décidé qu'elle serait gravée sur sa tombe : "Mourir ? plutôt crever !". C'est d'ailleurs sur son lit d'hôpital, que Siné, qui se savait très malade et avait perdu beaucoup d'autonomie la dernière année, a signé les deux dernière Une de Siné Mensuel rapporte au Journal du Dimanche Étienne Liebig, écrivain et chroniqueur aux Grandes Gueules de RMC.



À l'annonce de la mort de celui que ses intimes appelait Bob, chacun y est allé de son hommage. Sans surprise, c'est par un dessin que Plantu s'est exprimé. Sur Europe 1, il a salué "un immense graphiste et un immense dessinateur". "Il a mis en avant toute une génération de jeunes talents". "Il était vitupérant, toujours râlant, et aussi très très drôle." "Jamais plus aucun dessinateur n'aura cette dimension", a commenté Yan Lindingre, patron du magazine Fluide Glacial, au micro de France Info. La revue Fakir, dont le rédacteur en chef François Ruffin fait en ce moment parler de lui avec son film "Merci Patron!" et pour avoir lancé le mouvement "Nuit debout", assure que l'équipe ne l'oubliera pas.





Sur France Info, l'humoriste Christophe Alévêque a salué "le dernier des mohicans". "Avec la disparition de Cabu, Wolinski, Cavanna, c'est toute une époque" qui est révolue a estimé celui qui avait collaboré avec Siné au magazine Charlie Hebdo, puis à Siné Mensuel. "Il était difficile à caser, Siné", a-t-il ajouté. "Il le disait lui-même, il n'était pas anar, il n'était pas quoique ce soit... Il était Siné. Il n'y avait de règle, la seule c'était mort aux cons".



Le dessinateur Philippe Geluck, lui aussi connu pour ses chats, a également rendu hommage à celui qui était "le 1er dans les années 50 à inaugurer le dessin coup de boule". Il rappelle avoir "soutenu dans l'heure" Siné Mensuel, le journal qu'il avait lancé en 2008 après avoir été évincé de Charlie Hebdo pour des raisons antisémites. L'affaire, qui fit grand bruit, était partie d'une chronique sur le fils du président : il ironisait sur la conversion éventuelle de Jean Sarkozy au judaïsme avant son mariage avec la fille du fondateur des magasins Darty. En 2010, Charlie Hebdo a été condamné pour avoir rompu abusivement le contrat qui la liait avec le caricaturiste.



Comme Philippe Geluck, Gérard Filoche s'est insurgé à l'époque contre ceux qui le taxaient d'antisémite. Le membre du bureau national du Parti socialiste signe dans le Huffington Post un adieu des plus émouvants à celui qu'il avait rencontré en 1988 à un dîner des parrains de SOS Racisme. "Toutes ces dernières années, j'avais peur pour toi à chaque opération, j'avais peur d'apprendre ce que j'ai appris ce matin, mais chaque fois tu gagnais le combat pour la belle vie et ça nous rassurait tous, ça prolongeait aussi nos vies à nous en même temps que la tienne, cette vie où les humains sont capables de se respecter, contre toutes les guerres, les tyrans et les bondieuseries" écrit-il.

Les personnalités médiatiques n'ont pas été les seuls à regretter la mort de Siné. Sur Twitter, de nombreux anonymes lui ont rendu hommage en postant notamment ses dessins.





Vos réactions doivent respecter nos CGU.