Les grandes dates de l'affaire Maëlys

Les grandes dates de l'affaire Maëlys©ROMAIN LAFABREGUE / AFP

publié le dimanche 30 janvier 2022 à 16h00

REPERES. Le procès de Nordahl Lelandais pour le meurtre de la fillette s'ouvre lundi 31 janvier devant la cour d'assises de l'Isère.

L'ancien maître-chien militaire de 38 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Voici les principales étapes de l'affaire Maëlys, depuis la disparition de la fillette de huit ans en août 2017 en Isère au renvoi de Nordahl Lelandais pour meurtre.




27 août 2017 - LA DISPARITION 

Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, Maëlys De Araujo, 8 ans, disparaît vers 03H00 du matin d'une soirée de mariage dans la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Isère). Sa famille la cherche durant une heure avant d'alerter les gendarmes. 

Très vite, les enquêteurs estiment qu'elle a pu monter dans une voiture, trois chiens pisteurs s'étant arrêtés au même endroit sur le parking voisin. Les recherches restent vaines.

31 août 2017 - SOUPÇONS 

Le 31 août,  Nordahl Lelandais, 34 ans à l'époque, ancien militaire, ami du marié venu en voisin, est placé en garde à vue. Invité sur le tard au mariage, il s'est absenté durant la fête.

Celui que ses amis appellent "Nono" admet avoir eu des contacts avec l'enfant mais réfute les soupçons : il dit s'être absenté pour se changer et avoir nettoyé sa voiture en profondeur le lendemain du mariage, dans le but de la vendre.

3 SEPTEMBRE 2017 - MISE EN EXAMEN POUR ENLEVEMENT

Le 3 septembre, alors que des plongeurs sondent encore les nombreux plans d'eau de la région, Lelandais est à nouveau arrêté : une trace d'ADN de Maëlys a été trouvée dans sa voiture. Il est mis en examen pour enlèvement et incarcéré.

Lui assure que Maëlys est montée dans sa voiture avec un petit garçon, pour voir si un chien s'y trouvait, et que tous ont ensuite regagné la salle. 

NOVEMBRE 2017 - MISE EN EXAMEN POUR MEURTRE

En novembre 2017, le procureur fait état d'images de videosurveillance détectant sa voiture au moment de la disparition : à l'aller il y a une petite silhouette vêtue de blanc à ses côtés, il est seul au retour. Il est mis en examen pour meurtre précédé d'enlèvement et séquestration. Il nie toujours. 

DECEMBRE 2017 - LE DOSSIER NOYER

L'affaire Maëlys conduit des enquêteurs à interroger Lelandais sur la disparition à Chambéry d'Arthur Noyer, un chasseur alpin de 23 ans. Des expertises téléphoniques montrent que les deux hommes ont voyagé ensemble dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, au moment de la disparition du caporal. Lelandais nie toute implication. Il est mis en examen pour meurtre le 20 décembre 2017.

JANVIER 2018 - ENQUÊTES MULTIPLES 

En janvier 2018, une cellule spécialisée de la gendarmerie est créée pour vérifier de possibles liens avec d'autres affaires. La cellule épluche quelque 900 dossiers de disparitions, sans résultat, avant d'être dissoute en octobre 2020.

14 FEVRIER 2018 - AVEUX

Le 14 février 2018, Lelandais, confondu par une trace de sang découverte sous un tapis de sa voiture, dit avoir frappé la fillette et l'avoir tuée "involontairement". Il conduit les enquêteurs aux restes de sa victime, dans le massif de la Chartreuse. 

Le 19 mars, il déclare que Maëlys est morte dans sa voiture après un "coup très violent" au visage alors qu'elle s'était mise à hurler.

Le 29 mars, conduit sur le lieu de découverte des ossements d'Arthur Noyer, il reconnaît son implication dans la mort du militaire, évoque une bagarre qui a mal tourné.

- NOUVELLE MISE EN EXAMEN POUR AGRESSIONS SEXUELLES

La découverte d'images pédopornographiques sur ses téléphones et ordinateur conduit en 2018 à sa mise en examen pour des agressions sexuelles sur deux petites-cousines de cinq et six ans, pendant l'été 2017. Il reconnaît les faits en décembre 2018.

2 JUIN 2018 - OBSEQUES

Le 2 juin 2018, trois mois après la découverte du corps, neuf mois après la disparition, l'église de La Tour-du-Pin (Isère) accueille les obsèques de Maëlys.

27 FEVRIER 2020 - NOUVELLE PLAINTE 

Le 27 février 2020, Lelandais est mis en examen par une juge de Charleville-Mézières (Ardennes) pour une agression sexuelle sur une troisième cousine. Les faits, qu'il conteste, remonteraient à mars 2017 alors qu'elle avait 14 ans.

- PROCES NOYER 

Nordahl Lelandais est condamné le 11 mai 2021 à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre du caporal Noyer. Il ne fait pas appel. 

- PROCES MAËLYS 

Le 1er juin 2021, il est renvoyé devant les assises de l'Isère pour le meurtre de Maëlys, pour deux agressions sexuelles sur mineures et pour "détention d'images pédopornographiques".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.