Les Français voudraient avoir plus d'enfants

Les Français voudraient avoir plus d'enfants©Philippe LOPEZ / AFP

, publié le dimanche 17 janvier 2021 à 08h00

Ils souhaitent ou auraient souhaité en moyenne 2,39 enfants, soit bien plus que la fécondité réelle, inférieure à 1,9 enfant par femme. 

C'est l'enseignement d'un sondage* Kantar pour l'Union nationale des associations familiales (Unaf) publié cette semaine. Le bilan démographique de l'Insee pour 2020, qui sera publié mardi, "va confirmer une 6e année de baisse consécutive de la fécondité, inférieure à 1,87 enfant par femme", déplore l'Unaf, qui se base, pour évoquer ce chiffre par anticipation, sur les statistiques mensuelles de janvier à novembre 2020, déjà publiées. Or, l'étude sur le "désir d'enfant" que l'Unaf a fait réaliser par l'institut Kantar montre que, "si les familles ont moins d'enfants, ce n'est (...) pas parce qu'elles en veulent moins". 




Alors que le total des naissances en France, de l'ordre de 700.000 par an, "n'a jamais été aussi bas depuis 1945", et que "la diminution du nombre de femmes en âge de procréer ne joue qu'un rôle mineur dans cette baisse", le désir d'enfants est pourtant élevé. L'association relève que 91% des personnes interrogées souhaitent ou auraient souhaité des enfants, dont 83% plus d'un enfant. Et 67% des personnes n'ayant eu qu'un enfant en voudraient, ou en auraient voulu, au moins deux. 

L'Unaf appelle donc les pouvoirs publics à "apporter des réponses à ces désirs d'enfant contrariés". Ils devraient "relancer la politique familiale" pour "redonner confiance aux parents", plaide la président de l'association, Marie-Andrée Blanc. Les familles ont notamment besoin, selon elle, d'un "soutien concret et stable dans la durée", qui doit aussi impliquer le monde du travail, pour pouvoir mieux concilier vie familiale et vie professionnelle. 

* Sondage Kantar réalisé du 28 octobre au 2 novembre 2020 auprès d'un échantillon représentatif de 1.072 personnes de plus de 15 ans - méthode des quotas -, interrogées en face-à-face à leur domicile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.