Les Français consomment moins d'alcool... sauf pendant l'Euro-2016

Les Français consomment moins d'alcool... sauf pendant l'Euro-2016
(illustration)

publié le mardi 07 juin 2016 à 19h29

- C'est une baisse inédite : pour la première fois depuis quatre ans, le budget annuel des ménages français pour l'achat de boissons alcoolisées a diminué. La France reste néanmoins le 4e pays d'Europe à consommer le plus d'alcool.

Et à l'approche de l'Euro, cette consommation devrait augmenter. -

Dans les cafés, hôtels et restaurants, la fréquentation a été marquée par les attentats de novembre et la demande de boissons alcoolisées reste inférieure à 50% des visites, d'après le Baromètre annuel de la consommation des boissons alcoolisées en France. En matière de fréquence des consommation, l'usage quotidien continue de régresser d'année en année et le nombre de non-consommateurs augmente légèrement. Le taux de prise des boissons alcoolisées, c'est-à-dire le nombre de visiteurs commandant une boisson alcoolisée lors de leur visite, s'établit à 45%. Moins d'un client sur deux consomme donc une boisson alcoolisée lorsqu'il fréquente un établissement de type café ou restaurant. Par ailleurs, la crise de la fréquentation se poursuit, le mois de novembre ayant accéléré de façon significative cette tendance.

ACHATS MOINS FRÉQUENTS, BAISSE DU BUDGET : UN PHÉNOMÈNE NOUVEAU
"La baisse du budget annuel consacré aux boissons alcoolisées dans le circuit alimentaire est un phénomène nouveau", constate Alexis Capitant, directeur général d'Avec modération !, l'association qui publie cette étude. "Jusqu'à présent, on constatait une baisse des volumes achetés mais une augmentation du budget dépensé, significatif d'une montée en gamme. Ce phénomène existe toujours puisque le prix du panier moyen est stable. Mais les achats sont moins fréquents et le budget annuel baisse", souligne-t-il. Le panel utilisé pour cette étude, représentatif de 12.000 foyers français, montre que le budget annuel consacré aux achats de boissons alcoolisées s'établit à 321,3 euros en 2015, soit près de 6 euros de moins qu'en 2014. Bien que la quasi-totalité des ménages (96%) achète des boissons alcoolisées, l'étude révèle une baisse régulière des quantités achetées en litres (près de 10 litres en moins depuis 2007) comme en unités d'alcool (21 unités d'alcool en moins depuis 2012).


Enfin, l'étude Ifop, réalisée chaque année sur la fréquence des consommations, montre que près de 6 Français âgés de 18 ans et plus sur 10 consomment des boissons alcoolisées moins d'une fois par semaine (dont 22 % jamais). Le nombre de consommateurs quotidiens continue de s'effriter (8%) et compte surtout des hommes (12% contre 5% de femmes) et des personnes plus âgées (10% de 60-70 ans contre 3 % de 18-25 ans).

EURO-2016 : QUATRE FRANÇAIS SUR CINQ PROJETTENT DE BOIRE
Mais les comportements liés à l'alcool sont susceptibles d'évoluer en fonction des événements festifs. Une enquête menée par les associations Prévention routière et Assureurs prévention dévoilée le 7 juin indique que les Français prévoient de consommer de l'alcool lors des sorties de l'Euro : en priorité de la bière (72,6%), du vin (33,3%) et des apéritifs (27,1%). L'étude révèle une information plus inquiétante : 81,2% des Français qui envisagent de conduire lors de ces sorties pensent également consommer de l'alcool.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.