Les festivals en plein air pourront reprendre le 1er juillet avec "4 m2 par festivalier"

Les festivals en plein air pourront reprendre le 1er juillet avec "4 m2 par festivalier"
(Photo d'illustration)

publié le jeudi 06 mai 2021 à 12h36

Les annonces de la ministre de la Culture pour la réouverture des festivals inquiètent les professionnels du secteur, pour qui les restrictions semblent compliqués à mettre en place.

Le déconfinement se met doucement en place dans le milieu de la culture, à l'arrêt depuis des mois en raison de la crise du Covid-19. Alors que les cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir à partir du 19 mai avec des effectifs de visiteurs réduit, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a donné jeudi 6 mai des détails pour le secteur de la musique, et notamment les festivals.



"Les festivals de plein air en configuration debout pourront reprendre, selon une jauge de 4 m2 par festivalier et dans une limite qui sera définie par le préfet en fonction des circonstances locales", a-t-elle indiqué devant la Commission des Affaires culturelles à l'Assemblée générale.

De même "les spectacles et concerts debout seront autorisés à reprendre selon un protocole adapté et un plafond de jauge fixé par le préfet au regard des circonstances locales", a précisé la ministre.

Cette mesure inquiète les professionnels. "Si on parle d'un terrain de 4.000 m2 pour 1.000 personnes, ça peut s'envisager, il y a des espaces suffisamment vastes pour ne pas se coller les uns aux autres. Mais si on parle d'un carré de 4m2 par personne, c'est ingérable. Personne n'a envie de vivre une expérience pareille", a aussitôt réagi auprès l'AFP Aurélie Hannedouche, responsable du Syndicat des musiques actuelles (Sma). De gros festivals de musiques actuelles, tels les Eurockéennes ou le Hellfest, ont déjà annulé devant les contraintes sanitaires.

"Les spectacles et concerts debout seront autorisés à reprendre selon un protocole adapté et un plafond de jauge fixé par le préfet au regard des circonstances locales", a également annoncé Mme Bachelot. "Si le préfet nous répond dix jours avant une manifestation, ce sera trop tard, objecte Aurélie Hannedouche. Nous avons 40-50 de nos adhérents qui veulent organiser un événement en juillet-août, si ils n'ont pas de réponse d'ici le 15 mai, ils vont annuler, c'est trop flou et trop risqué".

Une jauge est également appliqué pour les autres lieux de culture. Du 19 mai au 8 juin, le couvre-feu sera assoupli de 19h à 21h, et les musées, monuments et centres d'art pourront accueillir le public selon une jauge de 8 m2 par visiteur; les salles de cinéma et de spectacle un public dans la limite de 35% de leur plafond de jauge habituel et de 800 spectateurs; et les festivals en configuration assise selon le même pourcentage de jauge, mais avec une limite portée à 1.000 festivaliers. 

Du 9 juin au 30 juin, le couvre-feu sera décalé à 23H00 et les restrictions assouplies (jauge de 4 m2 pour les musées et 65% pour les salles de cinéma et de spectacle). A partir du 1er juillet, les restrictions de jauges seront levées pour toutes les salles et là où le public est assis.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.