Les familles monoparentales toujours plus nombreuses en France

Les familles monoparentales toujours plus nombreuses en France
(illustration)

publié le mardi 14 septembre 2021 à 08h46

Selon l'Insee, les familles "traditionnelles" restent la configuration familiale la plus fréquente (66 %) même si leur part diminue.

Une famille sur quatre de France est monoparentale, rapporte mardi 14 septembre l'Institut national de la statistique. La structure publie les résultats d'une enquête montrant la progression de ce modèle par rapport à 2011 (+3%), à son plus haut depuis le début des études de population en France.

En 2020, huit millions de familles hébergeaient au moins un enfant mineur. Dans deux cas sur trois, ces familles sont "traditionnelles" (soit 5,3 millions de familles où tous les enfants résidant dans le logement sont ceux du couple), 25 % sont monoparentales (soit deux millions de familles où les enfants résident avec un seul parent, sans conjoint cohabitant) et 9 % sont recomposées, résume l'Insee.

Exposition accrue à la pauvreté

Dans l'analyse de ces statistiques, l'Institut pointe la précarité d'une part des familles où un seul parent vit avec ses enfants. Bien qu'elles résident avec moins d'enfants que les familles recomposées, les familles monoparentales vivent ainsi plus fréquemment dans un logement surpeuplé. Cette situation concerne 24 % des enfants des familles monoparentales. Ce surpeuplement plus marqué peut s'expliquer en partie par le fait qu'elles vivent souvent dans des grandes villes ou leurs banlieues, où les logement sont plus petits.



En mars 2021, l'Insee avait constaté que plus d'un enfant sur dix dont les parents sont séparés vit la moitié du temps chez chacun de ses parents, une part en constante augmentation depuis 2002, année où cette pratique a été reconnue par la loi. En France (hors Mayotte), quelque 480.000 enfants partageaient ainsi en 2020 de manière égale leur temps entre deux domiciles, soit près de 12% des mineurs dont les parents ne vivent plus ensemble.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.