Les évêques redisent leur "inquiétude" face au projet de loi bioéthique

Les évêques redisent leur "inquiétude" face au projet de loi bioéthique
La conférence des évêques de France a redit son inquiétude sur le projet de loi bioéthique
A lire aussi

publié le mercredi 09 juin 2021 à 19h48

La Conférence des évêques de France (CEF) a redit mercredi son "inquiétude" sur le projet de loi bioéthique, examiné en troisième lecture à l'Assemblée, en jugeant qu'avec ce texte, la "dignité propre à tout être humain n'est plus le point focal".

"Plutôt que chercher toujours à étendre la domination des humains sur leurs propres commencements, nos efforts doivent d'abord porter sur la fraternité qui seule peut accueillir durablement la fragilité. Mettre en place un processus de fabrication d'enfants ne résout rien. La vie est reçue comme un don, un don que nous sommes appelés à transmettre, à partager avec d'autres", écrit le Conseil permanent de la CEF dans un communiqué.

"Une fois de plus, la loi prétend autoriser des transgressions nouvelles en les +encadrant+. Mais jamais un cadre ne tient. Inéluctablement, il finit par être effacé", ajoute-t-il, tout en exprimant son inquiétude sur le cadre autorisant la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Malgré l'opposition de la droite, l'Assemblée nationale a voté à nouveau l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, mardi, une mesure phare du projet de loi bioéthique examiné en nouvelle lecture ces prochains jours, avant son adoption définitive le 29 juin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.