Les emballages des cosmétiques remaniés, les mentions "sans" disparaissent

Les emballages des cosmétiques remaniés, les mentions "sans" disparaissent
Un supermarché à Villeneuve-la-Garenne, le 7 décembre 2016. (illustration)

, publié le lundi 01 juillet 2019 à 14h20

Certaines mentions qui apportent un intérêt pour les consommateurs restent autorisées. Cela concerne notamment les produits déconseillés aux enfants ou aux femmes enceintes.

Les bouteilles de shampoing, les flacons de démaquillants et autres tubes de crème ne porteront bientôt plus de mentions "sans", comme "sans paraben", "sans silicone"...

À partir du 1er juillet, en France et partout en Europe, les fabricants ne pourront plus mentionner que les ingrédients qui composent le produit, rapporte franceinfo lundi 1er juillet.



"Quand vous achetez des pâtes farcies, vous savez ce qu'il y a comme farce, explique à franceinfo la directrice scientifique de la Fébéa, le syndicat de l'industrie cosmétique, Anne Dux. C'est de la communication positive, donc il faut, quand vous achetez un produit cosmétique, que vous sachiez réellement ce qu'il y a dans le pot et il est temps d'apporter au consommateur de l'information réelle sur ce qu'il y a dans le produit. Cela implique des emballages qui vont communiquer sur ce qu'il y a dans le produit au lieu de communiquer sur ce qu'il n'y a pas."


Finis donc, les mots-clés rassurants pour les consommateurs. "Hypoallergénique" reste toutefois autorisé, mais son autorisation devient très encadrée et difficile à obtenir, indique franceinfo. Certaines mentions qui apportent un réel bénéfice pour le consommateur restent autorisées. C'est par exemple le cas de la mention "sans alcool" sur une bouteille de bain de bouche destiné aux enfants, ou de celle "sans huiles essentielles" sur des produits pour les femmes enceintes.

Le changement dans les rayons devrait être visible dans quelques semaines, le temps d'écouler les stocks.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.