Les conseillers ministériels nettement mieux payés sous Emmanuel Macron

Les conseillers ministériels nettement mieux payés sous Emmanuel Macron
Le président avait limité par un décret à 10 le nombre de collaborateurs du cabinet d'un ministre (photo d'illustration).

publié le mercredi 01 novembre 2017 à 12h16

Selon le Canard Enchaîné, les conseillers ministériels sont payés 20 % de plus que sous le précédent gouvernement.

Emmanuel Macron l'avait promis et il l'a fait : les effectifs de conseillers ministériels ont bien été réduits par rapport au gouvernement Valls, avec un plafonnement des cabinets à dix conseillers.



Dans le document intitulé "Personnels affectés dans les cabinets ministériels", annexé au Projet de Loi de Finances pour 2018, on découvre que le nombre de conseillers ministériels a drastiquement baissé au début du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Au 1er août 2017, on dénombrait 300 membres de cabinets ministériels, alors qu'ils étaient 563 au 1er août 2016.

DES CONSEILLERS MIEUX PAYÉS QUE CERTAINS MINISTRES

En revanche, les salaires, eux, ont augmenté. De 20 %, croit savoir Le Canard Enchaîné, qui révèle l'information ce mercredi 1er novembre. Une augmentation jugée "choquante" pour l'ex-député PS René Dosière. "La rémunération moyenne brute (primes comprises) des 232 membres des cabinets ministériels s'élève à 9186 euros mensuels", précise spécialiste du contrôle de l'argent public.

"Tous les ministères ne sont pas logés à la même enseigne" , précise le palmipède qui détaille : pour le ministère des Solidarités et de la Santé, c'est 11.665 euros par mois, le secrétariat d'État auprès du ministère des Armées, 11.300 euros et Matignon, 10.584 euros.

"Dans douze ministères, la rémunération est supérieure à cette moyenne: au total, plus de 80 membres de cabinet sont mieux payés que leur ministre", s'insurge encore René Dosière. Cette hausse de rémunération est toutefois largement compensée par la réduction importante d'effectifs : la masse salariale a diminué de 18,2 % en un an, atteignant un peu plus de 21 millions d'euros au 1er août 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.