Les confidences douloureuses de Bernard Tapie

Les confidences douloureuses de Bernard Tapie

6Medias, publié le lundi 27 février 2017 à 18h58

Bernard Tapie qui se livre sur le divan d'un psychanalyste, un scenario de sciences fiction... Et pourtant ! dans son émission Le Divan Marc Olivier Fogiel est parvenu tant bien que mal à lui arracher quelques vers du nez, comme le rapporte le JDD de ce 26 février.

Interrogé sur ses coups durs, comme sa tentative de suicide avortée grâce à son épouse, ses faillites, ou la prison, le patron de La Provence et de Corse Matin a esquivé avec le talent qu'on lui connait : "La prison, je ne m'en rappelle pas. Alors quand est-ce qu'on s'amuse ?".



Après de multiples tentatives, le journaliste a cependant réussi à lui soutirer une confidence émouvante sur la pudeur de son père "Un jour il a dit pour la première fois de sa vie : "j'ai une femme formidable", et il est mort la seconde d'après" a-t-il expliqué, les larmes aux yeux. Revenant sur son parcours, le patron abonné aux scandales a été clair : "pas une seule fois ma conscience ne m'a traité de salaud". Peut-être le secret de sa réussite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.