Les chambres à gaz "détail de l'Histoire" : Jean-Marie Le Pen voudrait porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'Homme

Les chambres à gaz "détail de l'Histoire" : Jean-Marie Le Pen voudrait porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'Homme

Jean-Marie Le Pen signe son livre "Fils de la Nation" à la "Librairie Francaise" le 10 mars 2018.

Orange avec AFP, publié le jeudi 05 avril 2018 à 20h27

Selon Le Figaro, Jean-Marie Le Pen, condamné à verser 30 000 euros pour avoir qualifié les chambres à gaz de "détail de l'Histoire" de la Seconde guerre mondiale, préparerait un recours auprès de la Cour européenne des droits de l'Homme.

Après un pourvoi en cassation rejeté mardi 27 mars, Jean-Marie Le Pen serait en train de monter un dossier pour porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'Homme. Condamné à verser 30 000 euros d'amende pour avoir qualité les chambres à gaz de "détail de l'Histoire" de la seconde guerre, l'ancien président du FN ne compte pas en rester là. Selon une information du Figaro publiée jeudi 5 avril, Jean-Marie Le Pen aurait demandé à son avocat Me François Wagner de préparer un recours devant la CEDH, "pour atteinte à la liberté d'expression, protégée par l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme et des libertés fondamentales", écrit le quotidien national.

Des années de procédure

Interrogé sur ce recours, l'avocat a répondu : "Il nous faut regarder les conditions précises du recours, la nature du dossier et trouver les bons arguments. Mais Jean-Marie Le Pen en a la ferme intention". Il précise au Figaro que "des années de procédures" seront nécessaires, ajoutant qu'"un tel recours n'est pas suspensif de l'exécution des décisions nationales".

Le président d'honneur exclu du FN avait été condamné le 1er mars 2017 par la cour d'appel de Paris à verser 30 000 euros d'amende. Pour rappel, Jean-Marie Le Pen avait répété au journaliste Jean-Jacques Bourdin le 2 avril 2015 des paroles pour lesquelles il avait déjà été condmané : "Ce que j'ai dit correspondait à ma pensée, que les chambres à gaz étaient un détail de la guerre, à moins d'admettre que c'est la guerre qui était un détail des chambres à gaz".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.