Les casseurs bientôt privés de RSA ?

Les casseurs bientôt privés de RSA ?©Wochit

, publié le jeudi 28 mars 2019 à 19h27

Une proposition de loi de députés Les Républicains vise à mettre en place la suspension du Revenu de solidarité active (RSA) aux casseurs identifiés lors de manifestations.

Utiliser la suspension d'allocations pour punir des délinquants. La mesure revient sur le devant de la scène régulièrement, notamment pour les parents d'élèves coupables d'actes délictueux.

Mais cette fois-ci, ce sont les casseurs qui sont visés par cette proposition. Arnaud Viala, député LR de l'Aveyron qui porte le texte en compagnie d'autres élus de son parti, a expliqué au Figaro qu'il souhaiterait suspendre le RSA aux casseurs qui sévissent lors des manifestations.

La proposition de loi déposée le 20 mars vise à "suspendre les droits au revenu de solidarité active (RSA) pour les personnes qui se rendent coupables d'exactions lors des manifestations et qui sont bénéficiaires de cette prestation". "Face aux évènements dramatiques des dernières semaines et aux problèmes de sécurité, je l'ai redéposée", explique le député au quotidien, rappelant qu'il avait déjà proposé cette solution en 2016. Le député de droite explique qu'"on ne peut pas imaginer que quelqu'un qui bénéficie d'un dispositif de solidarité puisse s'en prendre à la Nation impunément".

L'élu aveyronnais explique qu'il a été choqué par les images de dégradations sur les Champs-Élysées lors de l'acte 18 des manifestations des "gilets jaunes". "Après ce samedi noir, je suis moi-même allé sur les Champs-Élysées. J'ai pu faire le constat du désarroi des commerçants, on a dépassé les limites", confie-t-il. S'il avoue ne pas avoir de statistiques concernant le nombre de casseurs allocataires du RSA, Arnaud Viala précise qu'il s'agit de pénaliser les casseurs, et non des "gilets jaunes", et que l'éventuelle suspension n'excèderait pas un an.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.