France

Législatives 2024 : Gérald Darmanin craint d'éventuels débordements les soirs des résultats

Mardi 25 juin, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a exprimé, dans une interview au Parisien, son inquiétude au sujet de potentiels débordements les soirs des résultats des élections législatives.

Les législatives se tiendront les 30 juin et 7 juillet prochains. Dans un entretien accordé au Parisien mardi 25 juin, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, exprime sa préoccupation en cas de débordements lors des soirs des résultats. "Des notes des services de renseignement évoquent, selon la nature des résultats et selon les endroits aussi, des risques de troubles à l’ordre public", souligne-t-il au quotidien régional. Il ajoute organiser une réunion mercredi afin de permettre un bon déroulement du scrutin.

Les souvenirs de Gérald Darmanin en tant que ministre de l’Intérieur

Gérald Darmanin, au cours de l’entretien, exprime sa fierté d’occuper le poste de ministre de l’Intérieur depuis bientôt quatre ans, une durée qui n’a jamais été égalée depuis 45 ans. "L’intimité que j’ai avec les policiers et les gendarmes me marquera à vie, ma vie politique et ma vie tout court", confesse-t-il au Parisien.

L’ancien maire de Tourcoing (Nord) en profite également pour se plonger dans les souvenirs au ministère de l’Intérieur. "Je me rappelle cette petite fille de Lille (Nord) qui m’a accompagné pour remettre la Légion d’honneur à son père policier sur un cercueil bleu-blanc-rouge", confie-t-il. Gérald Darmanin révèle que la gravité et le service sont ceux qui marquent un ministre à ce poste.

publié le 25 juin à 20h12, Pierrick Bastide, 6Medias

Liens commerciaux