Le volailler Doux, en liquidation judiciaire, condamné à payer 82 millions d'euros pour avoir perçu des aides indues

Le volailler Doux, en liquidation judiciaire, condamné à payer 82 millions d'euros pour avoir perçu des aides indues©FRED TANNEAU / AFP
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 11 avril 2018 à 22h30

La décision tombe au pire moment. Le tribunal administratif de Rennes a condamné, mercredi 11 avril, le volailler Doux, en liquidation judiciaire, à payer 82 millions d'euros pour avoir reçu indûment des aides à l'exportation de l'Union européenne. Le volailler breton, en attente d'un repreneur après avoir été placé en liquidation judiciaire, doit, dans le détail, rembourser 28 millions d'euros de subventions, et 54 millions d'euros de majoration.

En 2010, Doux touchait 400 euros par tonne de poulets congelés exportés, une aubaine pour le premier exportateur européen, dont l'essentiel de la production part pour le Moyen-Orient. Mais au cours de contrôles menés en 2012 et 2013, la Commission européenne s'est aperçue que les poulets Doux contenaient une teneur en eau…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.