"Le virus circule très peu" dans les écoles, assure Jean Castex

"Le virus circule très peu" dans les écoles, assure Jean Castex
Jean-Michel Blanquer et Jean Castex à Laxou, le 3 mai 2021.

publié le lundi 03 mai 2021 à 12h22

Le Premier ministre a annoncé que les enseignants des lycées allaient s'autotester deux fois, avant que ce soit au tour des lycéens eux-mêmes.

Alors que les élèves de collège et de lycée retournent en classe, le Premier ministre a assuré, lundi 3 mai, que le virus circule "très peu" dans les écoles, soulignant le nombre restreint de classes fermées.

"On constate, pendant cette première semaine de rentrée, 1.884 classes qui ont dû être fermées en application d'un protocole très strict", a indiqué le Premier ministre au cours d'une visite dans un lycée de la banlieue de Nancy. Cela représente "0,65% des classes" en France, a insisté Jean Castex.

C'est la preuve que "le virus circule très peu et que le dispositif de surveillance est performant", a tranché Jean Castex, qui effectuait son déplacement en compagnie du ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer.


Le Premier ministre a également évoqué le déploiement des autotests de dépistage du Covid-19. "On en a commandé 64 millions, c'est une nouvelle arme pour surveiller cette pandémie", a-t-il estimé. "On va commencer par tester, à deux reprises -comme ce fut le cas pour les enseignants du primaire et des maternelles la semaine dernière-, les enseignants des lycées, a détaillé Jean Castex. Puis on va autotester les lycéens."

"De la même manière (...), il existe le dispositif des tests salivaires : nous en avons réalisé autour de 250.000 par semaine, et notre objectif est d'arriver, à partir de la troisième semaine de mai, à 600.000", a encore déclaré le Premier ministre.

"Notre objectif politique majeur, c'est de faire en sorte que les établissements scolaires fonctionnent le plus possible. (...) Dans cette pandémie, la France peut s'enorgueillir d'être un des pays au monde où les écoles auront le plus fonctionné, et nous voulons continuer."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.