ALERTE INFO
19:18 Manuel Valls annonce sa candidature à la mairie de Barcelone

Le tweet ravageur de Booba publié depuis sa cellule

Le tweet ravageur de Booba publié depuis sa cellule©Panoramic

6Medias, publié le mardi 21 août 2018 à 11h45

"Je voudrais être Benalla ou moine pédophile". Ce tweet choc du rappeur Booba a été confirmé et justifié par son avocat sur BFMTV ce mardi.

"Quand je serai grand, je voudrais être Benalla ou moine pédophile.

10 ans pour une bagarre, c'est avec ou sans le streaming ? #uneépoqueformidable". C'est le message dicté par Booba par téléphone depuis sa cellule de Fleury-Mérogis à sa manageuse qui l'a ensuite publié ce mardi matin sur le compte Twitter du rappeur.



Yann Le Bras, l'avocat de l'artiste actuellement en détention provisoire depuis sa bagarre à l'aéroport francilien d'Orly début août avec Kaaris, un autre rappeur, a expliqué sur BFMTV que Booba avait profité "de son accès quotidien à la cabine téléphonique. C'est un droit".



Pour le conseil de l'artiste, "ça ne représente rien d'illégal et ce tweet lui ressemble, c'est à la fois de l'humour décalé et percutant". "Presque tout est dit sur ce qu'il ressent de la hiérarchie des gravités. Faire un peu d'humour et indiquer qu'il puisse y avoir des sorts différents, distincts alors même que l'on peut se retrouver dans des situations similaires, Booba c'est aussi un chef d'entreprise au-delà de l'artiste de musique qu'il est", a ajouté Yann Le Bras.

La veille, Booba et Kaaris ont fait appel de leur maintien en prison. Tous deux ont regretté la rixe au milieu de l'aéroport. Booba a promis aux juges "un comportement irréprochable" en cas de libération provisoire. Son rival a répété ne pas être "à l'origine de l'altercation". Le parquet a requis le maintien en détention jusqu'au 6 septembre, date du procès. Le jugement sera rendu jeudi matin.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU