Le tueur en série Michel Fourniret hospitalisé à Paris, son pronostic vital engagé

Le tueur en série Michel Fourniret hospitalisé à Paris, son pronostic vital engagé©Panoramic

publié le lundi 10 mai 2021 à 12h20

Selon les informations du Parisien, le tueur en série, Michel Fourniret, a été hospitalisé à la Pitié-Salpêtrière, à Paris, samedi 8 mai. Son pronostic vital serait engagé.

"L'ogre des Ardennes" a été hospitalisé en urgence, samedi 8 mai, relate Le Parisien.

Le pronostic vital de Michel Fourniret, le tueur en série âgé de 79 ans, serait engagé. Ses jours seraient même comptés, précise le média. Ce dernier présente des troubles cardiaques graves, et une dégénérescence mentale avancée. Il a été placé dans le coma avec un protocole d'accompagnement de fin de vie mis en place en conséquence. Son état de santé s'est fortement dégradé ces derniers mois, alors qu'il est incarcéré à la prison de Fresnes (Val-de-Marne).


Le Parisien explique également que sa situation semble irréversible et qu'il serait considéré "comme non-réanimable par les médecins", alors qu'il a déjà été hospitalisé à plusieurs reprises. Michel Fourniret a été condamné à la perpétuité deux fois pour le meurtre de huit femmes et adolescentes. Mais il ne devrait donc jamais être jugé pour ceux d'Estelle Mouzin, Lydie Logé, Joanna Parrish et Marie-Angèle Domèce, pour lesquels il a été mis en examen et a reconnu les faits. Dernièrement, des fouilles ont été conduites pour tenter de retrouver le corps d'Estelle Mouzin, disparue en 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne). "Cela fait plusieurs mois que son état et sa mémoire sont dégradés et que l'on se doute qu'il ne soit jamais jugé. Cette situation est évidemment dure à vivre pour les familles qui seront privées du principal accusé en cas de procès", a répondu l'avocat des victimes au Parisien, Me Didier Seban.

De même, la gravité et le nombre de crimes commis par Michel Fourniret et son ex-femme, Monique Olivier, pourraient ne jamais être totalement établis. Le Parisien révèle qu'une trentaine d'ADN inconnus, obtenus sur des effets personnels de l'ogre des Ardennes, ont été prélevés et sont en train d'être analysés pour savoir s'ils ne correspondent pas à des victimes supplémentaires. Le bilan de ses meurtres est peut-être encore plus élevé qu'il n'y paraît à l'heure actuelle. De nombreuses affaires non-élucidées sont encore en cours. "Nous sommes par ailleurs convaincus qu'il a fait d'autres victimes, mais il ne pourra plus contribuer à la vérité ou à d'éventuelles recherches de corps", a regretté Me Didier Seban. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.