Le témoignage édifiant d'une ancienne voisine de Nordahl Lelandais

Le témoignage édifiant d'une ancienne voisine de Nordahl Lelandais©Panoramic

6Medias, publié le lundi 15 janvier 2018 à 15h45

Près de cinq mois après la disparition de la petite Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère), Nordahl Lelandais est toujours le principal suspect. Les enquêteurs tentent toujours de déterminer le déroulé de la nuit.

Le témoignage d'une de ses anciennes voisines, récupéré par France Télévisions pour "19h le dimanche", en dit un peu plus sur la personnalité de Nordahl Lelandais. Une période peu agréable notamment pour cette dame qui a voulu rester anonyme alors que l'homme venait de s'installer à Chambéry. "C'était quelqu'un qui n'était pas très sympathique. Il ne disait jamais bonjour à personne. Et surtout, les chiens étaient laissés seuls pendant longtemps."



Cette voisine garde surtout de très mauvais souvenirs des chiens qu'il avait avec lui à l'époque. "Évidemment, les chiens étaient sur le balcon. Les pauvres pouvaient difficilement se retenir, donc, il y avait des déjections qui n'étaient pas enlevées". Et de poursuivre : "Le propriétaire a reçu des tas de plaintes sur le comportement de ce monsieur. Il ne supportait pas qu'on lui fasse la moindre remarque (...)".
Cette voisine explique enfin qu'à cause de ses nuisances, Nordahl Lelandais s'était montré violent à plusieurs reprises. "C'était des menaces tout de suite : 'Je vais te casser la tête ! Je vais t'exploser la tête !' On aurait dit qu'il en voulait à la terre entière."
Les habitants de l'immeuble auront finalement gain de cause suite à plusieurs pétitions. Le maître-chien quittera les lieux deux ans et demi plus tard, rappelle Franceinfo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.