Le retour inattendu d'Ingrid Betancourt

Le retour inattendu d'Ingrid Betancourt©Wochit

, publié le jeudi 06 septembre 2018 à 15h53

Dans une longue interview à Paris Match, Ingrid Betancourt a laissé entendre qu'elle ne serait pas contre rejoindre les rangs d'En Marche pour les Européennes.

Dix ans après sa libération, Ingrid Betancourt s'est confiée à Paris Match. L'occasion pour elle de revenir sur sa candidature à l'élection présidentielle colombienne en 2002, mais aussi sur son désir de se relancer en politique. "Oui, j'en ai envie. Pour les otages, pour les droits de l'homme et de la femme dans le monde. Le débat qui me passionne aujourd'hui, car il est au centre de nos vies et de nos libertés, est le débat sur l'Europe".



Interrogée sur son éventuelle présence sur une liste lors des élections européennes en 2020, Ingrid Betancourt avoue qu'elle ne serait pas contre, si Emmanuel Macron le lui proposait. "Je serais honorée. Oui. S'il y a un projet à défendre, une stratégie à construire avec une équipe soudée, je le ferais. (...) L'Europe, c'est notre passeport de liberté. Elle ne doit pas nous diviser mais nous unir et nous rendre forts. Le monde a besoin d'une Europe sereine, phare de la liberté et de nos valeurs. Nous avons la chance d'avoir un président qui la défend".

Un président qui semble visiblement avoir conquis Ingrid Betancourt. "Macron a un leadership exceptionnel. Il représente à merveille la France et l'Europe que nous nous devons à nous-mêmes", souligne l'ex-otage qui, dans les colonnes de Paris Match, a également demandé à être reçue par le président de la République pour évoquer le sort de l'humanitaire Sophie Petronin, retenue captive depuis plus de 600 jours au Mali.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.