Le protocole sanitaire assoupli dans les crèches et les écoles

Le protocole sanitaire assoupli dans les crèches et les écoles
Deux petites filles arrivent en classe.

, publié le mercredi 17 juin 2020 à 17h05

Distanciation physique plus réduite, port du masque obligatoire moins souvent, retour des objets partagés... Pour la réouverture complète des crèches et des écoles, de nouvelles consignes sanitaires vont entrer en vigueur, moins contraignantes. 

Pour la réouverture complète des crèches et des écoles lundi 22 juin, le protocole sanitaire aujourd'hui en vigueur va être assoupli.

En maternelle, les règles de distanciation physique devraient être levées pour les élèves d'une même classe. Le port du masque ne devrait plus être obligatoire pour les enseignants lorsqu'ils font cours à une distance d'au moins un mètre des élèves. Il ne devrait plus être obligatoire non plus pour les salariés des crèches. 



Le déconfinement total des crèches et autres maisons d'assistantes maternelles s'accompagnera de "consignes sanitaires protectrices et adaptées", a annoncé mercredi la secrétaire d'État chargée du dossier, Christelle Dubos, dans un entretien au Parisien. Ainsi, si le protocole prévoit toujours un "nettoyage des sols et des jeux" et le "port du masque par les parents et les professionnels le matin en arrivant et le soir en partant", les salariés "n'auront, en revanche, pas à porter de masques durant la journée lorsqu'ils seront avec les enfants", a-t-elle indiqué.

Les consignes précises doivent être communiquées aux professionnels du secteur d'ici jeudi matin, a précisé à l'AFP Elsa Hervy, la déléguée générale de la Fédération des entreprises de crèches (FFEC), qui représente quelque 10% des 450.000 places en France. "Nous attendons notamment de savoir si les doudous des enfants pourront faire des allers-retours entre la crèche et la maison", a-t-elle dit.

Selon un document de travail, qui circule au sein des personnels de l'Education nationale et doit encore être finalisé, "la règle indicative de surface de quatre mètres carrés par élève ne s'applique plus dans les locaux comme dans les espaces extérieurs". A l'école maternelle, entre les élèves d'une même classe ou d'un même groupe, "aucune règle de distanciation ne s'impose" plus, que ce soit dans les espaces clos ou extérieurs. La distanciation physique doit en revanche être "maintenue entre les élèves de groupes différents", indique ce document provisoire qu'a pu consulter l'AFP. 

Dans les écoles élémentaires et les collèges, une distanciation physique "d'au moins un mètre s'applique dans les espaces clos (dont la salle de classe)", entre l'enseignant et les élèves ainsi qu'entre les élèves quand ils sont côte à côte ou face à face. En revanche, elle "ne s'applique pas dans les espaces extérieurs entre élèves d'une même classe ou d'un même groupe, y compris pour les activités sportives". Dans les écoles élémentaires, "l'organisation de la classe à l'air libre est donc encouragée". "En outre, si le mobilier des salles de classe ne permet pas de respecter la distanciation physique, tous les espaces de l'établissement peuvent être mobilisés (CDI, salles informatiques...), y compris pour proposer d'autres activités", est-il écrit. 

Le document rappelle que "le lavage des mains est essentiel" et qu'il peut désormais s'effectuer "sans mesure de distance physique entre les élèves d'une même classe ou d'un même groupe". "L'accès aux jeux extérieurs, aux bancs, aux espaces collectifs est désormais autorisé si un nettoyage quotidien est assuré (ou après une période sans utilisation d'environ 12 heures)", indique encore le document. "La mise à disposition d'objets partagés (ballons, jouets, livres, jeux, crayons, etc.) au sein d'une même classe ou d'un même groupe est permise lorsque qu'une désinfection au minimum quotidienne est assurée (ou que les objets sont isolés 24h avant réutilisation)".

Concernant le port du masque, il "n'est pas obligatoire pour les personnels enseignants lorsqu'ils font cours et sont à une distance d'au moins un mètre des élèves".

Dimanche, Emmanuel Macron a annoncé que crèches, écoles et collèges rouvriraient pour tous à partir du 22 juin, avec une présence "obligatoire" des élèves. Ce retour ne serait toutefois possible que grâce à l'assouplissement du protocole sanitaire qui a encadré de façon stricte, dès le 11 mai, la réouverture des écoles. Après cette annonce, de nombreux directeurs d'école ont fait part de leurs doutes sur la possibilité d'accueillir tous les élèves avec un protocole qui, malgré l'assouplissement prévu, reste contraignant.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.